accueil
  Qui sommes nous ? | Sur l'asile | Maraudes | Exilés mineurs | Presse pays d'exil | Nous contacter | Photos | Archives
  Liens | A Calais | Les exilés sur les routes d'Europe | Adresses utiles à Paris

Accueil du site > Italie > Le gouvernement Prodi veut assouplir les lois sur l'immigration

Le gouvernement Prodi veut assouplir les lois sur l’immigration

REUTERS | 22.05.06 | 18:36

samedi 24 février 2007


Voir en ligne : Nouvel Obs.com

Le gouvernement italien de centre gauche, qui s’apprête à solliciter la confiance de l’Assemblée, a dévoilé ses projets visant à assouplir la législation sur l’immigration. Paolo Ferrero, ministre de l’Emploi, a ainsi déclaré dans un entretien accordé à Reuters qu’il étudiait les moyens de régulariser les travailleurs clandestins, dans le cadre d’un vaste plan de réformes, dont les détracteurs craignent qu’il n’alimente le flux des candidats à l’immigration. "Il est pratiquement impossible d’entrer légalement en Italie avec l’actuelle législation", a-t-il souligné. "L’idée pourrait être que les immigrés qui avertissent les autorités de leur statut de travailleur clandestin se voient remettre un permis de séjour temporaire", a poursuivi le ministre, soulignant que le projet permettrait à l’Etat de récupérer une partie du manque à gagner dû aux emplois non déclarés. Le gouvernement de Romano Prodi a promis d’abroger la plupart des réformes adoptées en la matière par son prédécesseur, notamment celles qui portent sur le renforcement des contrôles aux frontières, les centres de rétention et les procédures d’expulsion accélérées. Ferrero s’est déjà attiré les foudres de l’opposition, emmenée par Silvio Berlusconi, en proposant d’allouer les ressources des centres de rétention à d’autres postes de dépense. Il n’est toutefois pas allé jusqu’à prôner leur fermeture, que beaucoup réclament au sein de sa coalition. "Le dernier gouvernement a dépensé cinq fois plus dans la répression que dans la prévention. Nous voulons inverser la tendance", a-t-il ajouté. Le débat préalable au vote de confiance s’est ouvert lundi à l’Assemblée, six semaines après la victoire de l’"Unione" aux législatives. Le vote lui-même, dernier obstacle sur la voie de l’investiture que Prodi devrait franchir sans difficulté, est attendu mardi. "Les premiers jours du gouvernement Prodi ont été marqués par une porosité inquiétante des frontières et une croissance progressive des clandestins circulant librement dans notre pays", a affirmé à la presse Gianpaolo Landi di Chiavenna, membre du parti de droite Alliance nationale. Huit cents clandestins ont débarqué ces derniers jours à Lampedusa, l’île italienne la plus méridionale, à 182 km des côtes tunisiennes.
 
 
   
   
  rapport de Human Right Watch sur les renvois par l’Italie des migrants en Grèce
Italie : Les renvois de migrants vers la (...)
L’asile en Italie ; پناهندهگی در ایتالیا
documents en anglais (2002 et 2004) et en (...)
Liens utiles pour les exilés en Italie ; آدرس های مفید انترنتی برای پناهنده گان در ایتالیا
Consiglio Italiano per i Refugiati http://www.cir
Des centaines d’Irakiens sont renvoyés vers la Grèce tous les mois des côtes italiennes
L’Italie retourne des centaines de (...)
Les demandeurs d’asile et les migrants ont aussi des droits
Index AI : EUR 30/007/2005 Embargo : lundi 20 (...)

 
 

Entrez votre recherche dans le formulaire ci-dessus puis validez.
 
  Plan du site / Web map  
  Espace privé  
   
Accueil - Fil d'info - Site réalisé avec SPIP