accueil
  Qui sommes nous ? | Sur l'asile | Maraudes | Exilés mineurs | Presse pays d'exil | Nous contacter | Photos | Archives
  Liens | A Calais | Les exilés sur les routes d'Europe | Adresses utiles à Paris

Accueil du site > Maraudes > Compte rendu des maraudes du collectif en novembre 2007

Compte rendu des maraudes du collectif en novembre 2007

lundi 10 décembre 2007, par exilés 10


De plus en plus de mineurs isolés étrangers laissés en danger

En novembre ils ont été 58 repérés à Paris (sans compter les deux familles avec des jeunes parfois âgés de moins de 10 ans). Nous sommes entrés dans la période d’arrivée importante des mineurs étrangers, principalement afghans. Pourtant la situation du dispositif de primo accueil s’est considérablement dégradée au point que le lundi 26 novembre, ils étaient 25 dans la file d’attente des bus atlas : 4 de 14 ans, 4 de 15 ans, 12 de 16 ans et 5 de 17 ans. Malgré le signalement de cette situation inacceptable, en totale violation des lois françaises et des conventions internationales, ni la DDASS, ni FTDA « mineurs » n’ont pris les mesures nécessaires à leur protection. Au contraire le nombre de places disponibles pour ces jeunes a diminué d’une dizaine depuis septembre dernier. Depuis l’hiver 2005-2006 nous n’avions pas vu une telle volonté de décourager les jeunes de rester en les laissant à la rue. En février 2006, ils étaient 38 à attendre les bus atlas et si rien n’est fait, tout laisse à penser qu’ils seront plus nombreux au début de l’année prochaine. On résout ainsi le problème de la protection de ces jeunes en les renvoyant à leur errance sur les routes d’Europe.

Peu de réactions des acteurs du dispositif de primo accueil

L’association « France Terre d’Asile » se réfugie derrière le manque de personnel (réel) et de places dans les hôtels pour ne pas prendre en charge les nouveaux arrivants dont certains vont passer plus de deux semaines dans les rues du 10ème. Mais à aucun moment, et ce depuis deux ans, il n’y a eu une prise de position publique de leur part sur le délaissement de ces jeunes.

Le problème des places dans les hôtels s’est aggravé avec la déclaration de non-conformité aux normes de sécurité de l’hôtel Torcy. Cependant l’hôtel n’a pas été fermé et il y aurait encore une vingtaine de mineurs logés dans cet hôtel !

La DDASS de son côté ne semble pas vouloir faire ce qu’il faut pour remplir son engagement de ne laisser aucun mineur en situation de danger. Fréquemment interpellée par le Collectif, elle ne réagit que ponctuellement en téléphonant à FTDA (France Terre d’asile). Par deux fois, fin octobre et fin novembre, ceci a conduit FTDA à prendre en charge davantage de mineurs (mais 8 sur 29 seulement le 27 novembre !), mais ceci ne dure pas.

L’ASE reste la grande absente de ce dispositif de primo accueil. La visite de Mme Gueydan (DASES) place du Colonel Fabien le 7 novembre était une bonne chose, mais elle ne s’est pas traduite par une amélioration de la protection et de la prise en charge de ces jeunes. Elle a pourtant pu se rendre compte de la situation des jeunes qui mangeaient assis par terre avant d’aller faire la queue pour prendre un bus, en espérant pouvoir être acceptés.

Une situation difficile créatrice de tension

Les conditions difficiles dans lesquelles ces jeunes non pris en charge doivent vivre à Paris entraînent des tensions. Et ceci pourrait expliquer pourquoi les intervenants de FTDA se plaignent depuis septembre de l’attitude des jeunes, pris en charge ou non, et aussi les bagarres du début du mois ainsi que la prise à partie d’une intervenante de FTDA qui s’interposait. (ceci dit nous ne les excusons pas et d’ailleurs nous avons dit aux jeunes que cette attitude était inacceptable)

Ce dernier incident regrettable faisait suite à une décision de supprimer les tickets repas de certains. Ces tickets repas sont aussi facteur de récriminations : « pourquoi un seul ticket par jour alors que nous devons bien manger le soir » se demandent certains jeunes. « Pourquoi devons nous venir chaque soir faire la queue place du colonel Fabien, parfois sous la pluie et dans le froid ? ».

Les jeunes afghans sont loin d’être des anges certes et ils réagissent parfois vivement, d’autant plus s’ils ont l’impression d’être victimes d’injustices. Ceci dit, ceci n’explique pas cela. Mais la vie qu’ils ont menée dans leur pays avec son cortège de violences ainsi que le parcours difficile et périlleux pour arriver en Europe ne les prédisposent pas à une attitude sereine et les intervenants ne sont pas assez nombreux, dépassés et peut-être pas toujours assez à l’écoute d’où des débordements inévitables.

Le soir de cette bagarre en tous cas, les jeunes étaient exaspérés, même ceux qui étaient logés à l’hôtel. Et ils nous ont fait part de tout ce qu’ils reprochaient aux intervenants de FTDA. Que ces reproches soient fondés ou non, ils traduisent bien la dégradation de la situation depuis septembre.

Une question : comment réussir à se faire accepter comme mineur ?

Une préoccupation pour ces jeunes est de savoir comment se faire reconnaître comme mineurs. Si certains peuvent avoir facilement leur taskera (acte de naissance), d’autres venant de villes ou de villages plus isolés, n’ayant pas de famille, ou nés en Iran ont plus de mal à l’obtenir. Certains voudraient bien faire prendre en compte des papiers de la police italienne indiquant qu’ils ont 15 ans. D’autres misent sur leur apparence juvénile pour se faire prendre en charge dans une autre ville ou en Angleterre : pour certains cela marchera certainement… Autre préoccupation : leur devenir à 18 ans en France ou dans d’autres pays européens. L’expulsion vers Kaboul le 20 novembre d’un jeune arrivé en 2004 en Angleterre, alors qu’il avait 15 ans est loin de les rassurer.

Mal accueillis, les mineurs décident de partir. L’un va essayer de retrouver un oncle en Allemagne, un autre veut retenter sa chance au Danemark. En y allant la première fois il a été arrêté en Allemagne, mis dans un centre pour mineurs dont il s’est échappé. Arrêté une deuxième fois et à court d’argent il a décidé de revenir à Paris en attendant. Les autres partent vers Calais ou vers les pays scandinaves, comme d’habitude. Le nombre de jeunes afghans arrivant au Danemark a doublé entre 2006 et 2007.

Et dans le même temps la situation des exilés s’est dégradée

La grève de la RATP a forcé les exilés à se rendre à pied au centre d’hébergement. Pour eux la grève a duré trois jours de plus, du 13 au 26. Ceux qui étaient refoulés, faute de place ou trop jeunes, devaient revenir à pied pour dormir dans le parc Villemin.

Les duvets distribués par le Collectif le premier novembre étaient loin d’être suffisants. Durant ce mois de novembre ils ont souvent été plus d’une trentaine à dormir dehors. Ils étaient plus de 60 le 26 novembre. Ceci a conduit à des tensions tant lors de la distribution des repas comme le 3 novembre, que dans la file d’attente des bus atlas.

Dans ces conditions, le 27 novembre, une décision stupide et irresponsable de la sécurité de la RATP a entraîné un surcroît de tension. Estimant qu’il y avait trop de bousculade et que la montée dans les bus durait trop longtemps les agents de sécurité ont décidé de faire partir le deuxième bus avec 15 personnes de moins et le troisième avec seulement 30 personnes, à l’étonnement des personnes présentes dont le personnel du Cœur des Haltes. Même si le responsable du dispositif atlas de la RATP justifie cette décision, elle ne reposait sur rien : pas plus de bousculade que d’habitude, aucune bagarre. Mais elle a eu des conséquences le lendemain. La tension est montée d’un cran et là la sécurité a décidé de faire partir le deuxième bus avec 15 personnes de moins et le troisième avec 15 personnes seulement. Enervement des personnes présentes et quelques jets de bouteilles d’eau en plastique (dont une s’est transformée dans l’imaginaire de la RATP en pavé). Le 29, le directeur du « Cœur des Haltes » présent sur place, nous demandait d’intervenir pour éviter tout incident. Il avait également demandé l’aide de la police (6 policiers étaient présents à proximité du bus). Nous en avons discuté avec les exilés et tout s’est bien passé ce soir là.

Ce n’est guère mieux pour les demandeurs d’asile

Faisant la queue pour monter dans les bus atlas, cinq ou six détenteurs de cartes vertes qui attendent d’être logés et qui ne comprennent pas. Si ce bhoutanais qui attend depuis plusieurs semaines reste très placide, d’autres s’énervent et jugent cette situation inacceptable. Un afghan disait qu’il n’était pas venu au péril de sa vie, demander l’asile en France, pays des droits de l’Homme pour se voir traiter comme du bétail.

Toujours Dublin

Des rumeurs venues d’Irlande continuent à rendre ce pays attractif pour les exilés. Des informations, non confirmées hélas, indiqueraient que l’Irlande ne vérifierait plus les empreintes dans Eurodac.

Certains voudraient que l’on puisse intervenir pour faire annuler des mesures de réadmission. Les tentatives faites dans ce sens jusqu’ici se sont cependant traduites par des échecs.

Seule petite réussite : l’obtention de leur autorisation de séjour par les trois traducteurs des forces françaises en Afghanistan. Si les interventions auprès des ministres concernés et des parlementaires n’ont pas eu beaucoup de résultats, l’enquête menée par Dominique Simmonot pour le Canard enchaîné a eu nettement plus d’impact (voir son article du 21 novembre).

Beaucoup errent en Europe : après quatre ans en Grèce sans obtenir l’asile, un passage en Suisse, en Italie, au Luxembourg, un iranien est revenu en France en se demandant ce qu’il pouvait faire maintenant. Même question de cet autre iranien qui a passé 4 ans en prison en Italie.

Certains se demandent si le HCR ne pourrait pas intervenir pour eux lorsqu’ils ont été successivement renvoyés de différents pays européens. Et peut-être aussi quand, 4 mois après la saisine de l’Etat responsable, ils vont toujours de rendez vous en rendez vous, sans obtenir leur carte verte alors que le délai de réponse prévu par la convention de Dublin est de deux mois.

Reste la Légion Etrangère… mais avec une chance infime de succès.

La peur de l’expulsion vers l’Afghanistan, l’Iran…

Si les réadmissions vers d’autres pays européens inquiètent les exilés, ils ont surtout peur d’être renvoyés vers les pays qu’ils ont fuis. Beaucoup souhaiterait connaitre les pays qui n’expulsent pas ou expulsent peu. Malheureusement il est difficile d’obtenir les données sur cette question et donc de les renseigner.

Mais comment envisager de repartir quand sa famille est menacée de mort en Afghanistan comme celle de ce jeune dont le père, impliqué dans des trafics d’armes à Ghazni a dû fuir à Bamian où plusieurs membres de la famille ont été tués, puis en Iran où ils ont été menacés.

Des inquiétudes face à la politique européenne en matière d’immigration

Les discussions autour du quota d’expulsions annoncé par Brice Hortefeux ont semé le trouble. Les exilés se voyaient déjà massivement expulsés pour remplir l’objectif de 25 000 expulsions d’ici la fin de l’année.

Le passage en 2008 les inquiète aussi ; une rumeur est apparue disant qu’en 2008 l’Europe n’accepterait plus aucune demande d’asile, mais une autre parle de régularisation massive !.

Mais ils ont toujours l’espoir de pouvoir obtenir l’asile quelque part

Les exilés voudraient bien qu’on les rassure, qu’on puisse leur indiquer où leur histoire sera prise en compte. Un afghan veut aller en Angleterre demander l’asile. Mais il a la même histoire que son frère dont la demande a été rejetée. Un autre vise la Suède où sa mère et ses deux frères ont déjà obtenu leur statut de réfugié. Mais lorsqu’il s’est adressé à l’Ambassade du Royaume Uni en Iran il a essuyé un refus.

Certains hélas ! n’ont aucune histoire à raconter prouvant un danger dans leur pays. Essayer de trouver une autre forme de régularisation n’est pas facile, même pour ce cas particulier d’un jeune avec un bras paralysé.

lire le Cr de nov 07 en pdf | 0 X 0 | 42.1 ko
 
 
   
   
  compte rendu des activités et maraudes mars mai 2013
Activités et maraudes du Collectif de Soutien (...)
compte rendu des activités et maraudes janvier février 2013
Mineurs 3 janvier 2013 Il y avait 37 jeunes (...)
compte rendu des activités et maraudes novembre décembre 2012
Mineurs 4 novembre Ils sont entre 32 et 33 (...)
compte rendu des maraudes : septembre octobre 2012
Mineurs 1er septembre Après le calme (...)
compte rendu des maraudes : juin aout 2012
Juin - Aout 2012 Les mineurs 5 juin (...)
compte rendu des maraudes:mai 2012
Des mineurs toujours maltraités En mai ils (...)
compte rendu des maraudes : mars avril 2012
Compte rendu des activités et des maraudes du (...)
compte rendu des maraudes : janvier février 2012
Les mineurs dans le froid En janvier et en (...)
compte rendu des maraudes novembre décembre 2011
Les mineurs En 2011 nous avons rencontré (...)
compte rendu des maraudes septembre octobre 2011
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes juillet aout 2011
Les mineurs En juillet nous avons rencontrés (...)
compte rendu des maraudes juin 2011
Les mineurs En juin nous avons rencontrés 73 (...)
compte rendu des maraudes mai 2011
Les mineurs En mai 82 nouveaux mineurs (...)
compte rendu des maraudes avril 2011
Les mineurs En avril, 69 nouveaux mineurs (...)
compte rendu des maraudes mars 2011
Les mineurs Depuis janvier 2011 nous avons (...)
compte rendu des maraudes janvier février 2011
Les mineurs Durant les deux premiers mois de (...)
compte rendu des maraudes décembre 2010
Les mineurs Nous avons rencontré 124 (...)
compte rendu des maraudes novembre 2010
Les mineurs Durant ce mois de novembre nous (...)
compte rendu des maraudes octobre 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes septembre 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes août 2010
Mineurs dans l’attente Les vacances (...)
compte rendu des maraudes juillet 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
évacuation du canal : communiqué du Collectif
Exilés afghans : hypocrisie gouvernementale (...)
compte rendu des maraudes juin 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes mai 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes avril 2010
Les mineurs Nous avons vu 46 nouveaux (...)
compte rendu des maraudes mars 2010
Mineurs : toujours nombreux, toujours mal (...)
compte rendu des maraudes février 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes janvier 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
CP/Collectif de soutien des exilés du 10ème – GISTI - MRAP Nouvel hébergement parisien à l’ancien hôpital Saint-Lazare Toujours pas de réponse satisfaisante à la situation des exilés
Communiqué de Presse Collectif de soutien (...)
CP/Conditions de vie inhumaines des exilés dans le 10ème arrondissement à Paris
Conditions de vie inhumaines des exilés dans (...)
compte rendu des maraudes décembre 2009
Paroles de mineurs Voici ce que disaient (...)
compte rendu des maraudes novembre 2009
Après 4 ans, un espoir pour les mineurs ? Le (...)
compte rendu des maraudes octobre 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes septembre 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes du collectif août 2009
L’expulsion indigne des exilés des (...)
lettre ouverte des associations au maire de Paris après les expulsions des exilés des parcs du 10ème (signatures au 12 sept)
LETTRE OUVERTE À MONSIEUR DELANOE Monsieur (...)
Compte rendu des maraudes du Collectif de Soutien des Exilés du 10ème arrondissement de Paris Juillet 2009
Les mineurs toujours plus nombreux 52 (...)
À Paris, les exilés, principalement afghans, chassés du parc Villemin, seul abri qui leur est offert la nuit !
À Paris, les exilés, principalement afghans, (...)
compte rendu des maraudes du collectif juin 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes du collectif mai 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes avril 2009
Comment se débarrasser des mineurs afghans ? (...)
2e Cercle de silence devant l’église Saint-Laurent, Paris X
Dimanche 26 avril 17h - 18h Appel de (...)
compte rendu des maraudes mars 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
L’inhospitalité a tué deux exilés à Paris et à Calais/عدم مهمان نوازی باعث کشته شدن دو پناهنده در پاریس و کاله شد/Inhospitality killed two exiles in Paris and Calais
Communiqué du Collectif de soutien des exilés (...)
Action Amnesty International : 25 et 29 avril 2009 : demander l’asile est un droit, pas un délit
Les groupes parisiens d’Amnesty (...)
Intervention du Collectif au square Villemin (Paris 10ème) le 3 avril 2009 à l’occasion de la semaine du développement durable
Nous n’allons pas vous parler des (...)
compte rendu des maraudes février 2009
Février 2009 Toujours plus de mineurs (...)
compte rendu des maraudes janvier 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
CERCLE DE SILENCE ( دايره سکوت) le samedi 7 février 2009 17h - 18h sur le parvis de st Laurent PARIS 10
Le collectif des exilés du 10e a appellé à un (...)
Compte rendu de la réunion du comité de suivi du Kiosque du 22 janvier 2009
Compte rendu rédigé par le Collectif de (...)
Réunion des associations du 10ème avec la mairie - 13/02/09
COMPTE RENDU REDIGE PAR LES ASSOCIATIONS (...)
compte rendu des maraudes décembre 2008
Des mineurs de plus en plus nombreux En (...)
compte rendu des maraudes novembre 2008
Espoirs déçus pour la vingtaine de mineurs (...)
réunion publique le 28 novembre à Paris sur la situation des afghans
GUERRE EN AFGHANISTAN CHASSE AUX EXILES (...)
compte rendu des maraudes octobre 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes septembre 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes août 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en juillet 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
un après midi avec les exilés ; 5 juillet 2008 square Villemin
5 juillet : une éclaircie La journée débute (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en juin 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu de la réunion à la mairie du 10ème - 11 juin 08
Compte rendu de la réunion entre le Collectif (...)
Rencontre avec les exilés samedi 5 juillet de 13h à 18h
Organisée par le collectif des exilés du Xe (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en mai 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en avril 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en mars 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Avenue de Verdun 04/03/08
Avenue de Verdun Ch R. 04/03/08 Ils sont (...)
1000 jeunes français de plus en Afghanistan, combien de jeunes Afghans en sus dans le 10e arrondissement de Paris ?
1000 jeunes français de plus en Afghanistan, (...)
Maraude auprès des Irakiens présents dans le 10ème arrondissement
Affligeant de discuter avec les Irakiens (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en février 2008
Des mineurs moins nombreux que l’an (...)
Lexique pour les comptes rendus de maraudes
Allées de Verdun : allée située près de la (...)
Reportage : Paris, le quotidien de l’exil
A lire sur : http://www.leblogde21.com/ Au (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en janvier 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en décembre 2007
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Renversement d’image pour afficher l’invisibilité des exiles
De l’autre côté de l’affiche... (...)
Compte-rendu des maraudes d’octobre 2007 du Collectif
Le dispositif parisien d’accueil des (...)
Compte-rendu des maraudes de septembre 2007 du Collectif
Lire ce compte-rendu en pdf : Dur combat (...)
Irakiens, SDF à Paris, coincés entre deux enfers
PARIS, 15 nov 2006 (AFP) - "Je ne sais pas où (...)
Compte-rendu des maraudes de l’été 2007
L’accueil des exilés : version parisienne
Maraude de juin 2007
Exceptionnellement les pièces jointes ne sont (...)
compte rendu des maraudes du collectif mai 2007

Compte-rendu des maraudes d’avril 2007
Lire ce compte-rendu en pdf : L’approche
Compte-rendu des maraudes de mars 2007
Lire ce compte-rendu en pdf : Les mineurs (...)
Compte-rendu de Février 2007
Le mois de février a été marqué par la chasse (...)
Compte-rendu des maraudes de janvier 2007
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte-rendu des maraudes de décembre 2006
Retrouvez les autres compte-rendus de maraude (...)
Compte-rendu des maraudes de novembre 2006
Retrouvez les autres compte-rendus de maraude (...)
Compte rendu des maraudes d’octobre 2006
Alors que le froid a fait son arrivée, tout (...)
Maraudes de septembre 2006
Les familles sont parties Sur les 7 familles (...)
Maraudes de juillet et d’août 2006
Appliquer chaque fois que c’est (...)
Compte rendu des maraudes de juin 2006
Retrouvez les autres comptes-rendus de (...)
Compte-rendu des maraudes de mai 2006
Retour Avenue de Verdun et sur les quais du (...)
Compte-rendu des maraudes d’ avril 2006
« Cela me ramène des années en arrière quand (...)
Les rafles discriminatoires d’étrangers seraient-elles légales ?
Dimanche 7 mai 2006, huit avocat-e-s de (...)
Maraudes de mars 2006
Cette année, sans doute sous la pression des (...)
Compte-rendu des maraudes de février 2006
Durant ce mois de février il y avait seulement
Maraudes de décembre 2005 et janvier (Gare de l’Est, Paris X)
« Si on ouvrait 1000 places demain, il y (...)

 
 

Entrez votre recherche dans le formulaire ci-dessus puis validez.
 
  Plan du site / Web map  
  Espace privé  
   
Accueil - Fil d'info - Site réalisé avec SPIP