accueil
  Qui sommes nous ? | Sur l'asile | Maraudes | Exilés mineurs | Presse pays d'exil | Nous contacter | Photos | Archives
  Liens | A Calais | Les exilés sur les routes d'Europe | Adresses utiles à Paris

Accueil du site > Maraudes > Compte rendu des maraudes du collectif en mai 2008

Compte rendu des maraudes du collectif en mai 2008

samedi 7 juin 2008, par exilés 10


Compte rendu des maraudes du Collectif de soutien des exilés du 10ème arrondissement de Paris

mai 2008

Un dispositif incapable de s’adapter à l’afflux des mineurs

Depuis le premier janvier nous avons repérés 239 mineurs lors des maraudes réalisées place du Colonel Fabien. Ce qui correspond à une augmentation de 8% du nombre d’arrivées par rapport à l’an dernier. Ceci n’est pas étonnant compte tenu de la situation des enfants et adolescents en Afghanistan notamment – les jeunes afghans représentent la très grande majorité des jeunes rencontrés - et le Collectif n’a pas cessé de le souligner lors des différentes réunions avec les structures chargées de l’accueil des MIE. (voir notamment le document sur le site : http://www.exiles10.org/spip.php ?article1094)

Quatre très jeunes, entre 8 et 10 ans, sont passés par Paris en mai. L’un était avec son frère de 17 ans, deux autres avec leur père mais le dernier était seul.

La limitation volontaire des places disponibles a encore laissé chaque soir de ce mois de mai une petite dizaine de jeunes à la rue, même ceux en possession d’un document (taskera) prouvant leur minorité. Dans la mesure où les places disponibles sont inférieures au nombre de mineurs présents place du Colonel Fabien, la maraude du dispositif ne sert plus à repérer les mineurs isolés en danger dans le 10ème, mais juste à répondre à la demande de protection des jeunes qui viennent les voir sur place. Et en danger les jeunes le sont : des intervenants signalent que des jeunes ont été abordés par un français qui leur proposait de venir chez lui moyennant une somme d’argent, d’ailleurs dérisoire.

Les mineurs n’en finissent pas de se poser, et de nous poser, des questions sur leur avenir, en France pour certains mais aussi en Angleterre ou dans les pays scandinaves. Leur grande inquiétude reste leur devenir après 18 ans, mais aussi leur possible réadmission dans le pays, souvent la Grèce, où leurs empreintes ont été prises la première fois. Le retour d’un jeune de 15 ans, réadmis en Grèce après son passage en Angleterre ne les a pas rassurés. La Norvège et la Finlande les attirent mais ils se posent beaucoup de questions sur ce passage obligé par l’Allemagne : pourront-ils repartir des familles ou foyers où les autorités les enverront ? S’ils disent qu’ils ne veulent pas rester en Allemagne, les laissera-t-on partir ?

Difficile de rassurer ceux de plus de 16 ans car la situation des jeunes majeurs en France n’est guère brillante et ils n’ont aucune garantie d’obtenir un titre de séjour après leur 18 ans. Certains nous ont demandé le pourcentage de jeunes afghans pris en charge après 16 ans qui avaient eu un contrat « jeune majeur » et le pourcentage de ceux qui avaient obtenu une carte de séjour « vie privée et familiale ». Malheureusement nous ne disposons pas de ces données. Demander l’asile leur donne une chance supplémentaire mais tous n’ont pas de « bons » cas d’asile et l’entretien à l’OFPRA est un cauchemar pour beaucoup. Ce jeune de 16 ans et demi qui y est allé en février dernier se remet difficilement du refus. Les questions de l’officier de protection l’ont déstabilisé et l’interprète en pachtou a semble-t-il accentué sa confusion. Ce sera peut-être plus facile pour ce jeune de 17 ans qui dit s’être converti au christianisme.

Ceux qui ont un entretien avec un intervenant de FTDA sont parfois aussi inquiets et troublés que celui qui est allé à l’OFPRA. Certains ne savent pas ce qu’ils doivent dire et les questions leur semblent parfois dépasser le simple bilan « social » destiné normalement à établir leur situation de mineur en danger et non de réfugié. Beaucoup sont aussi lassés d’entendre en réponse à leurs questions « je n’ai pas le temps ». Ce manque de temps est bien réel mais prouve que ce dispositif, avec les moyens disponibles, est inadéquat pour préparer l’avenir de ces mineurs, surtout celui de ceux de 16 ou 17 ans pour qui l’avenir est loin d’être assuré.

Certains décident d’aller dans une autre ville en espérant qu’on s’occupera mieux d’eux et qu’ils ne devront pas attendre trois mois ou plus avant d’être pris en charge et d’aller à l’école. Difficile dans ce cas de leur indiquer les « bonnes » villes.

Et que faire lorsque l’on veut rester en France, que l’on a une taskera indiquant 15 ans et que le procureur décide quand même de vous envoyer subir une expertise qui se révèle bien entendu défavorable ?

L’évolution de la politique européenne inquiète

« Si l’Europe ne veut pas de nous et ne veut pas nous accueillir correctement, qu’elle ne nous laisse pas rentrer » dit un exilé exaspéré d’avoir passé trois nuits dehors et de n’avoir qu’un repas par jour.

Mais c’est bien ce que l’Europe voudrait faire. Certains, ayant lu des informations sur la nouvelle directive européenne et la situation en Italie, s’en inquiètent et durant ce mois nombre de discussions ont tourné autour de ces orientations des pays européens. Inquiétudes renforcées par la possible venue du président Karzaï, peut-être pour le sommet sur l’Afghanistan à Paris le 12 juin : « il vient pour demander à l’Europe de nous renvoyer ! ».

Mais pour l’instant la préoccupation principale reste Dublin

Que va faire celui qui a eu ses empreintes prises en Grèce, en Italie puis en Autriche ? Il s’accroche au fait que la Croix rouge en Grèce lui aurait dit que les empreintes n’étaient transmises à Eurodac qu’un mois après.

Celui qui avec ses empreintes prises à Calais a été réadmis d’Angleterre où il avait enfin réussi à passer ? En déposant sa demande d’asile à la préfecture, les empreintes prises en Grèce ont été retrouvées. Seul espoir, que la Grèce n’accepte pas de le reprendre.

Cet autre qui a eu ses empreintes prises en Slovaquie, est passé en Allemagne d’où il a été renvoyé, a réussi à aller en Belgique où les empreintes de Slovaquie ont été retrouvées et qui a fui en France avant d’être réadmis une nouvelle fois ?

Ce jeune majeur qui après un an en Angleterre, ayant atteint l’âge fatidique de la majorité, a fui en Italie avant d’être expulsé vers Kaboul et qui est venu en France pour éviter une réadmission en Angleterre ?

Cet « espion » de l’armée américaine ne comprend pas pourquoi ses empreintes en Grèce seront prises en compte avant le danger qu’il court en Afghanistan

Heureusement le système présente des failles. Deux afghans ayant eu leur statut de réfugié en Italie sont partis en Angleterre. Les empreintes d’un seul ont été retrouvées et il a été mis en rétention avant sa réadmission en Italie. L’autre va pouvoir rester.

Quelque espoir aussi pour celui qui a eu ses empreintes prises en Grèce en juillet 2006. Si le règlement de Dublin est appliqué, en août prochain ses empreintes ne devraient plus être dans EURODAC. Son histoire d’asile semble tenir la route : son père a combattu les talibans et maintenant le responsable taliban avec lequel il avait eu des problèmes a rejoint le camp gouvernemental et est gouverneur du district. Revenus du Pakistan en 2003 ils ont été menacés par cet ex taliban.

Rester en France ? Mais avec quelle histoire d’asile ?

Les menaces contre la famille d’un traducteur de l’ISAF permettront-elles à son frère d’obtenir l’asile ?

Et qu’en sera-t-il pour ces deux déserteurs de l’Armée Nationale Afghane formée par les britanniques à Kaboul qui ont fui à cause des menaces exercées par les talibans sur leurs familles ?

Difficile de penser que celui qui a été accusé à tort d’avoir tué quelqu’un puisse être accepté. Même chose pour celui qui a tué le frère de la femme qu’il devait épouser.

Et que répondre à cet ismaélien qui demande, à l’écart des autres, si la France accorde l’asile aux ismaéliens afghans ?

Pour certains, assez nombreux ce mois-ci, le seul espoir qu’ils voient est de s’engager dans la Légion Etrangère.

Partir ?

La Scandinavie ? Depuis la décision de la Norvège et de la Finlande de ne plus expulser vers la Grèce, ceux qui ont été expulsés de Norvège au printemps dernier y retournent et beaucoup d’autres les suivent, notamment deux expulsés de France vers la Grèce il y a quelques mois. Encore faut-il espérer qu’ils ne seront pas arrêtés en Allemagne. Impossible hélas de répondre à leurs questions sur les plus sûrs moyens d’atteindre leur destination.

Le Canada ? Les rumeurs persistent sur la possibilité du passage en bateau ou en avion avec de faux documents au départ de l’Angleterre et beaucoup sont tentés. Cependant personne n’est en mesure de dire qu’il connaît quelqu’un qui aurait réussi à y aller de cette manière.

L’Italie et l’Espagne ? Les conditions de vie leur semblent trop difficiles : peu de travail, pas de logement facilement accessible.

La Suisse, qui faute d’accorder l’asile, donne des autorisations temporaires de séjour pour ceux qu’elle ne peut pas expulser ?

Reste l’Angleterre, notamment pour ceux qui veulent travailler quelques années avant de repartir. Mais la situation sur le littoral français n’est guère brillante et le passage n’est pas assuré comme nous avons pu le voir lors d’un déplacement sur place.

Les conditions de vie à Paris ne s’améliorent guère

Ils ont été souvent plus d’une vingtaine à dormir dehors, notamment sous les arcades de la place Follereau lorsqu’il pleuvait. Certains ont alors dû faire face à l’hostilité de certains habitants comme l’indique le témoignage suivant : En rentrant vers 23h30 ce soir, j’ai assisté à la scène suivante : Sous les arcades du bâtiment J de la place Raoul Follereau, un homme sur son scooter était en train de chasser les derniers d’une vingtaine d’exilés qui avait voulu s’y installer pour dormir. Le conducteur était en présence de 2 autres hommes (tous les 3 habitent le bâtiment J). La police est arrivée à ce moment (elle avait été alertée par le conducteur du scooter).Aux plaintes des 3 hommes sur la présence des exilés, j’ai pu ajouter mon témoignage qu’un d’entre eux avait menacé les exilés avec son scooter. La police est partie et les exilés se sont installés sous un porche un peu plus loin. Certains habitants semblent très remontés, plus aucune tolérance ne semble possible. Ils ont affirmé qu’ils empêcheraient systématiquement qui voudrait dormir en bas de chez eux.

CR mai 2008 | 0 X 0 | 29.8 ko
 
 
   
   
  compte rendu des activités et maraudes mars mai 2013
Activités et maraudes du Collectif de Soutien (...)
compte rendu des activités et maraudes janvier février 2013
Mineurs 3 janvier 2013 Il y avait 37 jeunes (...)
compte rendu des activités et maraudes novembre décembre 2012
Mineurs 4 novembre Ils sont entre 32 et 33 (...)
compte rendu des maraudes : septembre octobre 2012
Mineurs 1er septembre Après le calme (...)
compte rendu des maraudes : juin aout 2012
Juin - Aout 2012 Les mineurs 5 juin (...)
compte rendu des maraudes:mai 2012
Des mineurs toujours maltraités En mai ils (...)
compte rendu des maraudes : mars avril 2012
Compte rendu des activités et des maraudes du (...)
compte rendu des maraudes : janvier février 2012
Les mineurs dans le froid En janvier et en (...)
compte rendu des maraudes novembre décembre 2011
Les mineurs En 2011 nous avons rencontré (...)
compte rendu des maraudes septembre octobre 2011
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes juillet aout 2011
Les mineurs En juillet nous avons rencontrés (...)
compte rendu des maraudes juin 2011
Les mineurs En juin nous avons rencontrés 73 (...)
compte rendu des maraudes mai 2011
Les mineurs En mai 82 nouveaux mineurs (...)
compte rendu des maraudes avril 2011
Les mineurs En avril, 69 nouveaux mineurs (...)
compte rendu des maraudes mars 2011
Les mineurs Depuis janvier 2011 nous avons (...)
compte rendu des maraudes janvier février 2011
Les mineurs Durant les deux premiers mois de (...)
compte rendu des maraudes décembre 2010
Les mineurs Nous avons rencontré 124 (...)
compte rendu des maraudes novembre 2010
Les mineurs Durant ce mois de novembre nous (...)
compte rendu des maraudes octobre 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes septembre 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes août 2010
Mineurs dans l’attente Les vacances (...)
compte rendu des maraudes juillet 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
évacuation du canal : communiqué du Collectif
Exilés afghans : hypocrisie gouvernementale (...)
compte rendu des maraudes juin 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes mai 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes avril 2010
Les mineurs Nous avons vu 46 nouveaux (...)
compte rendu des maraudes mars 2010
Mineurs : toujours nombreux, toujours mal (...)
compte rendu des maraudes février 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes janvier 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
CP/Collectif de soutien des exilés du 10ème – GISTI - MRAP Nouvel hébergement parisien à l’ancien hôpital Saint-Lazare Toujours pas de réponse satisfaisante à la situation des exilés
Communiqué de Presse Collectif de soutien (...)
CP/Conditions de vie inhumaines des exilés dans le 10ème arrondissement à Paris
Conditions de vie inhumaines des exilés dans (...)
compte rendu des maraudes décembre 2009
Paroles de mineurs Voici ce que disaient (...)
compte rendu des maraudes novembre 2009
Après 4 ans, un espoir pour les mineurs ? Le (...)
compte rendu des maraudes octobre 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes septembre 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes du collectif août 2009
L’expulsion indigne des exilés des (...)
lettre ouverte des associations au maire de Paris après les expulsions des exilés des parcs du 10ème (signatures au 12 sept)
LETTRE OUVERTE À MONSIEUR DELANOE Monsieur (...)
Compte rendu des maraudes du Collectif de Soutien des Exilés du 10ème arrondissement de Paris Juillet 2009
Les mineurs toujours plus nombreux 52 (...)
À Paris, les exilés, principalement afghans, chassés du parc Villemin, seul abri qui leur est offert la nuit !
À Paris, les exilés, principalement afghans, (...)
compte rendu des maraudes du collectif juin 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes du collectif mai 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes avril 2009
Comment se débarrasser des mineurs afghans ? (...)
2e Cercle de silence devant l’église Saint-Laurent, Paris X
Dimanche 26 avril 17h - 18h Appel de (...)
compte rendu des maraudes mars 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
L’inhospitalité a tué deux exilés à Paris et à Calais/عدم مهمان نوازی باعث کشته شدن دو پناهنده در پاریس و کاله شد/Inhospitality killed two exiles in Paris and Calais
Communiqué du Collectif de soutien des exilés (...)
Action Amnesty International : 25 et 29 avril 2009 : demander l’asile est un droit, pas un délit
Les groupes parisiens d’Amnesty (...)
Intervention du Collectif au square Villemin (Paris 10ème) le 3 avril 2009 à l’occasion de la semaine du développement durable
Nous n’allons pas vous parler des (...)
compte rendu des maraudes février 2009
Février 2009 Toujours plus de mineurs (...)
compte rendu des maraudes janvier 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
CERCLE DE SILENCE ( دايره سکوت) le samedi 7 février 2009 17h - 18h sur le parvis de st Laurent PARIS 10
Le collectif des exilés du 10e a appellé à un (...)
Compte rendu de la réunion du comité de suivi du Kiosque du 22 janvier 2009
Compte rendu rédigé par le Collectif de (...)
Réunion des associations du 10ème avec la mairie - 13/02/09
COMPTE RENDU REDIGE PAR LES ASSOCIATIONS (...)
compte rendu des maraudes décembre 2008
Des mineurs de plus en plus nombreux En (...)
compte rendu des maraudes novembre 2008
Espoirs déçus pour la vingtaine de mineurs (...)
réunion publique le 28 novembre à Paris sur la situation des afghans
GUERRE EN AFGHANISTAN CHASSE AUX EXILES (...)
compte rendu des maraudes octobre 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes septembre 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes août 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en juillet 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
un après midi avec les exilés ; 5 juillet 2008 square Villemin
5 juillet : une éclaircie La journée débute (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en juin 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu de la réunion à la mairie du 10ème - 11 juin 08
Compte rendu de la réunion entre le Collectif (...)
Rencontre avec les exilés samedi 5 juillet de 13h à 18h
Organisée par le collectif des exilés du Xe (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en avril 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en mars 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Avenue de Verdun 04/03/08
Avenue de Verdun Ch R. 04/03/08 Ils sont (...)
1000 jeunes français de plus en Afghanistan, combien de jeunes Afghans en sus dans le 10e arrondissement de Paris ?
1000 jeunes français de plus en Afghanistan, (...)
Maraude auprès des Irakiens présents dans le 10ème arrondissement
Affligeant de discuter avec les Irakiens (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en février 2008
Des mineurs moins nombreux que l’an (...)
Lexique pour les comptes rendus de maraudes
Allées de Verdun : allée située près de la (...)
Reportage : Paris, le quotidien de l’exil
A lire sur : http://www.leblogde21.com/ Au (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en janvier 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en décembre 2007
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en novembre 2007
De plus en plus de mineurs isolés étrangers (...)
Renversement d’image pour afficher l’invisibilité des exiles
De l’autre côté de l’affiche... (...)
Compte-rendu des maraudes d’octobre 2007 du Collectif
Le dispositif parisien d’accueil des (...)
Compte-rendu des maraudes de septembre 2007 du Collectif
Lire ce compte-rendu en pdf : Dur combat (...)
Irakiens, SDF à Paris, coincés entre deux enfers
PARIS, 15 nov 2006 (AFP) - "Je ne sais pas où (...)
Compte-rendu des maraudes de l’été 2007
L’accueil des exilés : version parisienne
Maraude de juin 2007
Exceptionnellement les pièces jointes ne sont (...)
compte rendu des maraudes du collectif mai 2007

Compte-rendu des maraudes d’avril 2007
Lire ce compte-rendu en pdf : L’approche
Compte-rendu des maraudes de mars 2007
Lire ce compte-rendu en pdf : Les mineurs (...)
Compte-rendu de Février 2007
Le mois de février a été marqué par la chasse (...)
Compte-rendu des maraudes de janvier 2007
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte-rendu des maraudes de décembre 2006
Retrouvez les autres compte-rendus de maraude (...)
Compte-rendu des maraudes de novembre 2006
Retrouvez les autres compte-rendus de maraude (...)
Compte rendu des maraudes d’octobre 2006
Alors que le froid a fait son arrivée, tout (...)
Maraudes de septembre 2006
Les familles sont parties Sur les 7 familles (...)
Maraudes de juillet et d’août 2006
Appliquer chaque fois que c’est (...)
Compte rendu des maraudes de juin 2006
Retrouvez les autres comptes-rendus de (...)
Compte-rendu des maraudes de mai 2006
Retour Avenue de Verdun et sur les quais du (...)
Compte-rendu des maraudes d’ avril 2006
« Cela me ramène des années en arrière quand (...)
Les rafles discriminatoires d’étrangers seraient-elles légales ?
Dimanche 7 mai 2006, huit avocat-e-s de (...)
Maraudes de mars 2006
Cette année, sans doute sous la pression des (...)
Compte-rendu des maraudes de février 2006
Durant ce mois de février il y avait seulement
Maraudes de décembre 2005 et janvier (Gare de l’Est, Paris X)
« Si on ouvrait 1000 places demain, il y (...)

 
 

Entrez votre recherche dans le formulaire ci-dessus puis validez.
 
  Plan du site / Web map  
  Espace privé  
   
Accueil - Fil d'info - Site réalisé avec SPIP