accueil
  Qui sommes nous ? | Sur l'asile | Maraudes | Exilés mineurs | Presse pays d'exil | Nous contacter | Photos | Archives
  Liens | A Calais | Les exilés sur les routes d'Europe | Adresses utiles à Paris

Accueil du site > Maraudes > compte rendu des maraudes février 2009

compte rendu des maraudes février 2009

lundi 9 mars 2009, par exilés 10


Février 2009

Toujours plus de mineurs

Durant ce mois de février nous avons rencontré 66 mineurs, soit 30 de plus qu’en février dernier et 16 de plus qu’en février 2007.

Cette augmentation du nombre de mineurs n’est pas propre à la France : En Angleterre le nombre des demandes d’asile de mineurs isolés afghans serait passé d’après le Home Office de 490 en 2005 à 875 en 2006, 975 en 2007 et 1670 en 2008. En Finlande ce nombre est passé d’après UVI de 23 en 2006 à 63 en 2008.

Et toujours un dispositif inadapté qui en laisse encore à la rue

Face à cette arrivée de plus en plus importante de mineurs, leur prise en charge prévue par la loi repose toujours sur un bricolage étonnant. Les moyens financiers et humains nécessaires ne sont toujours pas disponibles. Et ce n’est pas l’arrivée d’une nouvelle bénévole à FTDA, qui forte de sa fréquentation des afghans depuis le campement des enfants de Don Quichotte estime qu’elle sait mieux que les afghans ce dont ils ont besoin et ce qu’ils veulent, qui pourra pallier ce déficit.

D’année en année, au lieu de mettre en place un dispositif cohérent, les autorités multiplient les solutions de fortune : L’ASE ne pouvant faire face à ce problème, s’était mis en place début 2006 un dispositif spécial « afghan » qui n’a été pérennisé qu’en juin 2007. En novembre 2008, le Conseil de Paris créait un sas entre ce dispositif et le droit commun en accordant 20 places supplémentaires. En janvier 2009, un nouvel accueil à minima était mis en place : le stockage des jeunes pour la nuit dans un accueil de jour rue Bourret.

Si l’ensemble de ces mesures a permis durant cet hiver de mettre les jeunes à l’abri du froid, ce qui était sans aucun doute appréciable, il n’en reste pas moins qu’elles ne correspondent pas aux exigences de la loi et de la convention internationale des droits de l’enfant.

Le stockage rue Bourret ne semble guère à même d’assurer un suivi socio éducatif correct, ni de donner une bonne image à ces jeunes de leur avenir en France. Mais le responsable de FTDA mineurs semble lui convaincu que ceci correspond à un projet éducatif. En tous cas c’est l’argument qu’il a avancé pour refuser de prendre un jeune de 15 ans et demi avec sa taskera, sous prétexte qu’il avait osé, après trois mois d’attente d’un rendez vous à l’ASE, tenter sa chance ailleurs, avant de revenir sur Paris après quelques jours à Calais. Il faut avoir une cohérence dans le projet éducatif parait-il.

Le fait de passer une nuit au chaud, d’être remis à la rue le lendemain à 7h30 dans le froid, de passer la journée dans les rues du 10ème, constitue apparemment une activité socio éducative digne de ce nom. L’an dernier, les responsables de FTDA mineurs étaient très critiques vis-à-vis d’une opération de stockage du même genre qu’ils estimaient précisément remettre en cause leur fonction d’éducateur. Mais cette année comme ils en sont opérateurs …

Tous les soirs, après le tri au faciès qui permet de décider si un jeune est mineur ou non et ceci parfois en contestant la taskera présentée comme cela a été le cas pour jeune de 16 ans qui est resté dix jours dehors avant d’être finalement accepté, restent dehors une petite dizaine de mineurs.

Malheur à ceux qui paraissent un peu trop vieux ou qui disent avoir 17 ans. Ils devront essayer d’aller à la Boulangerie en prenant les bus Atlas, si le personnel du Cœur des Haltes ne les refuse pas... car mineurs. Pour beaucoup la seule possibilité sera d’aller dormir dans le parc Villemin.

Comme toujours ces conditions d’accueil déplorables en renvoient sur les routes, tout comme le délai trop long mis par l’ASE pour les prendre en charge. Ce jeune de 15 ans après 10 jours dehors a décidé de partir le 7 janvier. Il n’avait même pas été jugé assez jeune par FTDA pour être stocké rue Bourret. Il n’est pas sûr cependant qu’il puisse atteindre la Norvège comme il le souhaite : fin janvier un jeune a été arrêté à Hambourg. Déclaré majeur il a été renvoyé en Hollande d’où il venait. Après trois semaines dans une cellule, il a enfin été reconnu mineur par les autorités hollandaises après un examen médical et a été relâché. Après ce séjour en prison il n’avait pas du tout envie de rester en Hollande et est revenu à Paris.

Certains, lassés d’attendre à l’hôtel parfois plus de deux mois sans rien faire, parlent d’aller eux-mêmes directement à l’ASE. Les expériences passées sont cependant catastrophiques : sans accompagnement et sans taskera originale, ils risquent d’être renvoyés pour une analyse médicale d’âge et le plus souvent déclarés majeurs. C’est ce qui est arrivé mi février à ces deux de 16/17 ans, non pris en charge par FTDA mais qui veulent demander l’asile en France. Le cas de ces jeunes de cet âge, qui n’ont souvent d’autre espoir de régularisation que l’asile, est difficile. Jugés trop vieux pour réussir le test d’entrée dans le dispositif de primo accueil, ils ne bénéficient souvent d’aucun appui et suivi de la part de FTDA.

Mais heureusement Besson est arrivé

Le jeudi 26 février, le ministre de l’Immigration, est venu « participer à la maraude de FTDA » et voir les mineurs afghans place du Colonel Fabien et a annoncé la mise en place d’un groupe de travail animé par son ministère sur la question des mineurs isolés étrangers (que lui appelle mineurs étrangers isolés).

Que les médias ne s’étonnent pas du fait que la protection des mineurs isolés étrangers relève du ministère de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire, soit. Pourtant c’est bien le ministère du travail, des relations sociales de la famille de la solidarité et de la ville qui est chargé de la mise en œuvre de la loi du 5 mars 2007 sur la protection de l’enfance (Ceci dit le ministre actuel est Brice Hortefeux !).

Que FTDA ne relève pas cette interprétation bizarre de la protection de l’enfance dans son communiqué est cependant étonnant. Mais peut-être pour cette structure qui agit de plus en plus comme une structure « para publique », il est normal que ces jeunes soient considérés comme étrangers avant d’être des mineurs en danger. Myriam El Khomri, qui a saisi Eric Besson de cette question, ne semble pas relever non plus cette anomalie .

Et les familles continuent d’arriver

Le 2 février trois familles avec 5 enfants sont arrivées à Paris, Une femme et son enfant le 20.

Moins de police et de sécurité municipale mais des conditions de vie toujours difficiles

A la suite de notre intervention contre les opérations de la police municipale qui faisait évacuer le parc vers deux heures du matin, et contre les actions de la police qui utilisait largement les gaz lacrymogènes contre les exilés dormant près de la place Follereau, il semble que la situation se soit calmée.

Il aura fallu attendre quand même le 6 février pour que la Direction de la Prévention et de la Protection reconnaisse l’intervention de ses agents, mais depuis aucune intervention nocturne au parc n’a été signalée. Les actions de la police semblent aussi s’être arrêtées mi février.

Les renseignements généraux eux continuent leurs descentes hebdomadaires, arrêtant une dizaine de personnes à chaque fois qui seront libérées le lendemain avec des APRF.

Du côté de l’hébergement la DASS n’a pas jugé utile de remettre en place le 4ème bus, même si les températures ressenties étaient très basses (-6°C à -7°C la première semaine de février) et beaucoup, souvent plus d’une cinquantaine, ont dû dormir dehors avec seulement la trentaine de duvets qu’a distribuée l’Association Pierre Claver début février.

L’accès aux bus Atlas devait être amélioré par la mise en place d’un système de ticket, qui avait l’intérêt, d’une part d’accélérer le départ des bus et également d’éviter certaines tensions. En effet l’appel des noms pose toujours problème, certains montent à la place d’autres, ou n’entendent pas leur nom dans la cohue. Il n’aura duré que quelques jours, le personnel du cœur des haltes disant qu’ils avaient vu de faux tickets !

Par ailleurs la fermeture du vestiaire Emmaüs de la rue Louvel Teissier a réduit les possibilités de trouver de vêtements de rechange. Ajouté au manque de possibilité de laver ses affaires dans le quartier, ceci a aggravé les problèmes de gale durant ce mois de février.

Et l’errance continue

Le règlement Dublin est toujours le principal problème rencontré par les exilés. Un espoir cependant car les libérations par les Juges de la Liberté et de la Détention continuent, de même que les suspensions des mesures de réadmission par le Tribunal Administratif.

Pour l’instant il est trop tôt pour voir ce que les juges du TA vont penser de la note en farsi remise maintenant en même temps que la convocation Dublin. La jugeront-ils suffisante pour apporter aux demandeurs d’asile sous Dublin, les informations nécessaires dans leur langue ?

Resteront heureusement les nombreuses erreurs de procédure de la préfecture, comme celle d’indiquer qu’un « dublinisé » devant être réadmis en Grèce devait « être auditionné par son consulat », ce qui est inconcevable pour un demandeur d’asile. Ils devront cependant attendre 6 mois, en l’absence de nouvelle convocation , pour pouvoir se rendre de nouveau au centre de Réception des Etrangers avec l’espoir de voir leur demande acceptée.

Ceci dit la préfecture de police a commencé à remettre sous procédure Dublin certains exilés dont la réadmission avait été suspendue, alors que dans le même temps d’autres pouvaient déposer leur demande en procédure prioritaire, voire même bénéficier d’une Autorisation Provisoire de Séjour (carte verte). Ceci est assez incohérent.

Pour beaucoup les aller retour continuent ;

De France il y a 6 ans, en Angleterre, puis en Grèce où il a été réadmis avant de repartir lui-même en Afghanistan où il a passé 4 mois, cet exilé est de retour en France où il espère demander l’asile

De France en Suisse où sa demande a été refusée, cet autre de retour à Paris espère pouvoir demander l’asile en Angleterre.

De Paris, en Hollande où il a passé un mois en rétention avant d’être renvoyé en Italie où il avait ses empreintes, 3 mois d’aller retour pour cet afghan qui n’est certainement pas au bout de l’errance. Comme celui qui vient d’avoir ses empreintes prises en Belgique alors qu’il se rendait en Norvège et qui veut maintenant aller en Angleterre. Comme celui arrivé de Grèce en Espagne avec un faux passeport turc, qui s’est fait prendre à l’aéroport de Madrid parce qu’il ne parlait pas turc et qui a été renvoyé en Grèce.

CR maraudes février 2009 | 0 X 0 | 39.6 ko
 
 
   
   
  compte rendu des activités et maraudes mars mai 2013
Activités et maraudes du Collectif de Soutien (...)
compte rendu des activités et maraudes janvier février 2013
Mineurs 3 janvier 2013 Il y avait 37 jeunes (...)
compte rendu des activités et maraudes novembre décembre 2012
Mineurs 4 novembre Ils sont entre 32 et 33 (...)
compte rendu des maraudes : septembre octobre 2012
Mineurs 1er septembre Après le calme (...)
compte rendu des maraudes : juin aout 2012
Juin - Aout 2012 Les mineurs 5 juin (...)
compte rendu des maraudes:mai 2012
Des mineurs toujours maltraités En mai ils (...)
compte rendu des maraudes : mars avril 2012
Compte rendu des activités et des maraudes du (...)
compte rendu des maraudes : janvier février 2012
Les mineurs dans le froid En janvier et en (...)
compte rendu des maraudes novembre décembre 2011
Les mineurs En 2011 nous avons rencontré (...)
compte rendu des maraudes septembre octobre 2011
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes juillet aout 2011
Les mineurs En juillet nous avons rencontrés (...)
compte rendu des maraudes juin 2011
Les mineurs En juin nous avons rencontrés 73 (...)
compte rendu des maraudes mai 2011
Les mineurs En mai 82 nouveaux mineurs (...)
compte rendu des maraudes avril 2011
Les mineurs En avril, 69 nouveaux mineurs (...)
compte rendu des maraudes mars 2011
Les mineurs Depuis janvier 2011 nous avons (...)
compte rendu des maraudes janvier février 2011
Les mineurs Durant les deux premiers mois de (...)
compte rendu des maraudes décembre 2010
Les mineurs Nous avons rencontré 124 (...)
compte rendu des maraudes novembre 2010
Les mineurs Durant ce mois de novembre nous (...)
compte rendu des maraudes octobre 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes septembre 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes août 2010
Mineurs dans l’attente Les vacances (...)
compte rendu des maraudes juillet 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
évacuation du canal : communiqué du Collectif
Exilés afghans : hypocrisie gouvernementale (...)
compte rendu des maraudes juin 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes mai 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes avril 2010
Les mineurs Nous avons vu 46 nouveaux (...)
compte rendu des maraudes mars 2010
Mineurs : toujours nombreux, toujours mal (...)
compte rendu des maraudes février 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes janvier 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
CP/Collectif de soutien des exilés du 10ème – GISTI - MRAP Nouvel hébergement parisien à l’ancien hôpital Saint-Lazare Toujours pas de réponse satisfaisante à la situation des exilés
Communiqué de Presse Collectif de soutien (...)
CP/Conditions de vie inhumaines des exilés dans le 10ème arrondissement à Paris
Conditions de vie inhumaines des exilés dans (...)
compte rendu des maraudes décembre 2009
Paroles de mineurs Voici ce que disaient (...)
compte rendu des maraudes novembre 2009
Après 4 ans, un espoir pour les mineurs ? Le (...)
compte rendu des maraudes octobre 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes septembre 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes du collectif août 2009
L’expulsion indigne des exilés des (...)
lettre ouverte des associations au maire de Paris après les expulsions des exilés des parcs du 10ème (signatures au 12 sept)
LETTRE OUVERTE À MONSIEUR DELANOE Monsieur (...)
Compte rendu des maraudes du Collectif de Soutien des Exilés du 10ème arrondissement de Paris Juillet 2009
Les mineurs toujours plus nombreux 52 (...)
À Paris, les exilés, principalement afghans, chassés du parc Villemin, seul abri qui leur est offert la nuit !
À Paris, les exilés, principalement afghans, (...)
compte rendu des maraudes du collectif juin 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes du collectif mai 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes avril 2009
Comment se débarrasser des mineurs afghans ? (...)
2e Cercle de silence devant l’église Saint-Laurent, Paris X
Dimanche 26 avril 17h - 18h Appel de (...)
compte rendu des maraudes mars 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
L’inhospitalité a tué deux exilés à Paris et à Calais/عدم مهمان نوازی باعث کشته شدن دو پناهنده در پاریس و کاله شد/Inhospitality killed two exiles in Paris and Calais
Communiqué du Collectif de soutien des exilés (...)
Action Amnesty International : 25 et 29 avril 2009 : demander l’asile est un droit, pas un délit
Les groupes parisiens d’Amnesty (...)
Intervention du Collectif au square Villemin (Paris 10ème) le 3 avril 2009 à l’occasion de la semaine du développement durable
Nous n’allons pas vous parler des (...)
compte rendu des maraudes janvier 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
CERCLE DE SILENCE ( دايره سکوت) le samedi 7 février 2009 17h - 18h sur le parvis de st Laurent PARIS 10
Le collectif des exilés du 10e a appellé à un (...)
Compte rendu de la réunion du comité de suivi du Kiosque du 22 janvier 2009
Compte rendu rédigé par le Collectif de (...)
Réunion des associations du 10ème avec la mairie - 13/02/09
COMPTE RENDU REDIGE PAR LES ASSOCIATIONS (...)
compte rendu des maraudes décembre 2008
Des mineurs de plus en plus nombreux En (...)
compte rendu des maraudes novembre 2008
Espoirs déçus pour la vingtaine de mineurs (...)
réunion publique le 28 novembre à Paris sur la situation des afghans
GUERRE EN AFGHANISTAN CHASSE AUX EXILES (...)
compte rendu des maraudes octobre 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes septembre 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes août 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en juillet 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
un après midi avec les exilés ; 5 juillet 2008 square Villemin
5 juillet : une éclaircie La journée débute (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en juin 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu de la réunion à la mairie du 10ème - 11 juin 08
Compte rendu de la réunion entre le Collectif (...)
Rencontre avec les exilés samedi 5 juillet de 13h à 18h
Organisée par le collectif des exilés du Xe (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en mai 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en avril 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en mars 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Avenue de Verdun 04/03/08
Avenue de Verdun Ch R. 04/03/08 Ils sont (...)
1000 jeunes français de plus en Afghanistan, combien de jeunes Afghans en sus dans le 10e arrondissement de Paris ?
1000 jeunes français de plus en Afghanistan, (...)
Maraude auprès des Irakiens présents dans le 10ème arrondissement
Affligeant de discuter avec les Irakiens (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en février 2008
Des mineurs moins nombreux que l’an (...)
Lexique pour les comptes rendus de maraudes
Allées de Verdun : allée située près de la (...)
Reportage : Paris, le quotidien de l’exil
A lire sur : http://www.leblogde21.com/ Au (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en janvier 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en décembre 2007
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en novembre 2007
De plus en plus de mineurs isolés étrangers (...)
Renversement d’image pour afficher l’invisibilité des exiles
De l’autre côté de l’affiche... (...)
Compte-rendu des maraudes d’octobre 2007 du Collectif
Le dispositif parisien d’accueil des (...)
Compte-rendu des maraudes de septembre 2007 du Collectif
Lire ce compte-rendu en pdf : Dur combat (...)
Irakiens, SDF à Paris, coincés entre deux enfers
PARIS, 15 nov 2006 (AFP) - "Je ne sais pas où (...)
Compte-rendu des maraudes de l’été 2007
L’accueil des exilés : version parisienne
Maraude de juin 2007
Exceptionnellement les pièces jointes ne sont (...)
compte rendu des maraudes du collectif mai 2007

Compte-rendu des maraudes d’avril 2007
Lire ce compte-rendu en pdf : L’approche
Compte-rendu des maraudes de mars 2007
Lire ce compte-rendu en pdf : Les mineurs (...)
Compte-rendu de Février 2007
Le mois de février a été marqué par la chasse (...)
Compte-rendu des maraudes de janvier 2007
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte-rendu des maraudes de décembre 2006
Retrouvez les autres compte-rendus de maraude (...)
Compte-rendu des maraudes de novembre 2006
Retrouvez les autres compte-rendus de maraude (...)
Compte rendu des maraudes d’octobre 2006
Alors que le froid a fait son arrivée, tout (...)
Maraudes de septembre 2006
Les familles sont parties Sur les 7 familles (...)
Maraudes de juillet et d’août 2006
Appliquer chaque fois que c’est (...)
Compte rendu des maraudes de juin 2006
Retrouvez les autres comptes-rendus de (...)
Compte-rendu des maraudes de mai 2006
Retour Avenue de Verdun et sur les quais du (...)
Compte-rendu des maraudes d’ avril 2006
« Cela me ramène des années en arrière quand (...)
Les rafles discriminatoires d’étrangers seraient-elles légales ?
Dimanche 7 mai 2006, huit avocat-e-s de (...)
Maraudes de mars 2006
Cette année, sans doute sous la pression des (...)
Compte-rendu des maraudes de février 2006
Durant ce mois de février il y avait seulement
Maraudes de décembre 2005 et janvier (Gare de l’Est, Paris X)
« Si on ouvrait 1000 places demain, il y (...)

 
 

Entrez votre recherche dans le formulaire ci-dessus puis validez.
 
  Plan du site / Web map  
  Espace privé  
   
Accueil - Fil d'info - Site réalisé avec SPIP