accueil
  Qui sommes nous ? | Sur l'asile | Maraudes | Exilés mineurs | Presse pays d'exil | Nous contacter | Photos | Archives
  Liens | A Calais | Les exilés sur les routes d'Europe | Adresses utiles à Paris

Accueil du site > Actualité d'ailleurs > La Grèce renforce sa lutte contre les exilés

La Grèce renforce sa lutte contre les exilés

dimanche 5 juillet 2009, par exilés 10


La Grèce durcit sa législation contre l’immigration clandestine AFP 25.06.09 | 11h10

Le parlement grec a adopté un amendement durcissant la règlementation contre l’immigration clandestine en doublant la durée de détention provisoire pour les sans papiers, et criminalisant le trafic de migrants. Les députés de la majorité conservatrice et du petit parti d’extrême-droite Laos ont voté un amendement en ce sens mercredi soir. Le texte fait passer de trois à six mois la durée de détention des migrants clandestins avant leur ordre d’expulsion. Il permet de porter cette détention à un an, en cas de retards pour les procédures d’expulsions liés à des problèmes de bureaucratie concernant le pays d’origine du migrant. Le trafic de clandestins, jusque là un délit exposant à un maximum de cinq ans de prison en fonction du nombre de migrants pris en charge, devient un crime, passible d’un maximum de 25 ans de réclusion. Les passeurs devront aussi verser une amende de 20.000 euros, qui sera portée à 50.000 euros en cas de récidive. L’adoption de ce texte, critiqué par la gauche et les ONG de défense des immigrés, intervient sur fond de poussée de l’extrême-droite dans le pays, qui a obtenu 7% des voix lors du dernier scrutin européen. Il a été incorporé à un projet de loi, en attente d’adoption formelle, interdisant le port des cagoules lors des manifestations et mis au point après les troubles urbains provoqués en décembre dernier par la mort d’un adolescent tué par un policier à Athènes. Le gouvernement grec a aussi annoncé la création prochaine de centres de rétention de clandestins, actuellement le plus souvent libérés et laissés dans la nature après leur arrestation. Quelque 250.000 sans-papiers, pour beaucoup venus via la Turquie voisine dans l’espoir d’un passage en Europe occidentale ou en Amérique, vivent actuellement en Grèce selon les estimations des experts.

EU vows to help with immigration

Commissioner pledges to pressure Turkey on repatriations but wants improvements in asylum system The European Commission intends to exert pressure on Turkey to honor a bilateral pact with Greece for the repatriation of illegal immigrants and to boost funding for Greek efforts to guard the EC’s southeastern flank but Athens must improve its system for processing asylum applications which is currently “unacceptable,” the EC’s Vice President Jacques Barrot said yesterday.

Following talks with Prime Minister Costas Karamanlis and Interior Minister Prokopis Pavlopoulos, Barrot stressed the importance of “all member states showing solidarity toward countries of Southern Europe who are facing problems” due to their location on the European Union’s external border.

But, in a joint press conference with Pavlopoulos, Barrot stated several times that Brussels was unhappy with the inefficiency of the system for processing asylum applications submitted by migrants, remarking, “We want a change to the procedure of examination [of applications] with the involvement of specialist professionals.”

In an interview with Kathimerini, Barrot expressed particular concern about vulnerable groups of migrants such as unaccompanied minors and women, for whom “special facilities should be set up.”

The commissioner conceded that Greece could be justified to a certain extent due to the “extreme shock” it suffered from a burgeoning influx of migrants that spiked abruptly after 2006. Barrot also told Kathimerini that Brussels would push Ankara to honor its obligations and “stop the departure of irregular immigrants from its territory and into Greece.” The commissioner said the EC would also help Ankara strike up repatriation pacts with migrants’ countries of origin. According to sources, a repatriation pact between Greece and Pakistan is expected to have been signed by October.

http://www.ekathimerini.com/4dcgi/_w_articles_politics_2_01/07/2009_108542

La Grèce va augmenter le nombre d’expulsions des migrants clandestins AFP 02.07.09 | 18h59

Le ministère grec de l’Intérieur a annoncé jeudi qu’il allait augmenter le nombre d’expulsions des clandestins par des vols charter vers leurs pays d’origine, pour lutter contre l’immigration clandestine. "Ces vols seront financés par des fonds de l’Union européenne (UE)" destinés à l’immigration, a précisé un document ministériel présenté par le ministre adjoint de l’Intérieur, Christos Markoyannakis, et comprenant une série des mesures pour lutter contre l’immigration clandestine. "Il faut essayer réduire le nombre de migrants arrivant surtout par la frontière Est" (ndrl : de la Turquie), a indiqué M. Markoyannakis à l’issue d’une réunion avec des représentants des partis parlementaires au cours de laquelle il a présenté ces mesures. Le ministre a rappelé que "la Grèce et l’Union européenne devaient exercer des pressions pour que la Turquie applique l’accord de réadmission des migrants partant de son territoire". Outre la création de nouveaux centres de rétention et l’amélioration des conditions de vie des migrants, M. Markoyannakis a proposé l’élaboration des accords de réadmission avec les pays d’origine des migrants. Selon le ministère, le nombre des clandestins en Grèce a triplé depuis 2006 et atteint 148.000 personnes en 2008, mais selon les ONG ce nombre serait plus de 250.000. Le Commissaire européen à la Justice Jacques Barrot a mis en garde jeudi contre un "risque de déséquilibre de la démocratie en Grèce" à cause de l’afflux de migrants passés par la Turquie et les tensions sociales souvent provoquées. M. Barrot, qui s’était entretenu au début de la semaine à Athènes avec les responsables grecs, avait promis à Athènes le soutien de l’UE au sujet de l’immigration. Il a par ailleurs mis en garde la Turquie contre les filières des passeurs et promis des aides financières de l’UE à ce pays.

 
 
   
   
  en Norvège, avant les élections, un programme pour durcir la procédure d’asile
Norvège Opposition party releases plan for (...)
destruction du camp de Patras en Grèce
Patra immigrant camp cleared out YIOTA (...)
Grèce : 25 clandestins afghans expulsés
Grèce : 25 clandestins afghans expulsés AFP (...)
Le 25 avril action d’Amnesty à Paris (Chatelet) en faveur des exilés
Amnesty International veut en effet alerter (...)
24 enfants afghans sans parents découverts dans les égouts de Rome
24 enfants afghans sans parents découverts (...)
Zaher Rezaï, 13 ans mort à Venise : rêves et espoirs en forme de poésie.
Zaher Rezaï, rêves et espoirs en forme de (...)
reportage photo sur les exilés entre la Turquie et la Grèce
http://www.flickr.com/photos/saraprestianni/se (...)
Le blog "Sangatte à Paris"

rassemblement le 17 novembre contre l’expulsion des afghans
Un rassemblement aura lieu le lundi 17 (...)
lettres aux parlementaires : ne laissez pas renvoyer les exilés afghans vers la mort
Paris le 12 Novembre 2008 Messieurs les (...)
Charters pour Kaboul : HALTE AUX VIOLATIONS DES DROITS DE L’HOMME
Paris, rassemblement ce 10 novembre 2008 à (...)
Rue 89 - Reprise des charters : la France sacrifie les Afghans
Rue 89 - 6 novembre 2008 Reprise des (...)
Paris et Londres organisent des charters pour Kaboul
Communiqué de presse Cimade, 5 novembre 2008 (...)
Rue 89 : Sans-papiers : gardées à vue pour excès de générosité
L’article de Rue 89 relatant les faits (...)

 
 

Entrez votre recherche dans le formulaire ci-dessus puis validez.
 
  Plan du site / Web map  
  Espace privé  
   
Accueil - Fil d'info - Site réalisé avec SPIP