accueil
  Qui sommes nous ? | Sur l'asile | Maraudes | Exilés mineurs | Presse pays d'exil | Nous contacter | Photos | Archives
  Liens | A Calais | Les exilés sur les routes d'Europe | Adresses utiles à Paris

Accueil du site > Maraudes > compte rendu des maraudes avril 2011

compte rendu des maraudes avril 2011

samedi 21 mai 2011, par exilés 10


Les mineurs

En avril, 69 nouveaux mineurs afghans sont arrivés à Paris contre 46 l’an dernier. Depuis le début de l’année 2011 nous avons rencontré 410 nouveaux mineurs afghans. L’an dernier durant la même période nous en avions vus 284.

Chaque soir, place du colonel Fabien, ils étaient encore une petite dizaine à ne pas être mis à l’abri, et parfois beaucoup plus. A noter cependant que peu de jeunes tunisiens sont venus place du colonel Fabien ; un seul soir, le 26 avril, 7 se sont présentés. Seulement 4 ont été mis à l’abri.

L’ASE continue régulièrement à envoyer des jeunes mineurs à colonel Fabien et cela même s’ils ont 15 ans. L’un est ainsi arrivé avec un mot de la CAMIE « j’ai reçu en entretien X (15 ans). Suite à notre évaluation nous orientons ce jeune avec Mme Maury vers l’ESI afin d’être repéré et éventuellement reçu par votre service (mise à l’abri Etat ?) ». La loi sur la protection de l’enfance semble être ignorée de la structure en charge de sa mise en œuvre à Paris. Peu d’informations aussi sont données à ces jeunes renvoyés vers la place du Colonel Fabien. Ils arrivent persuadés qu’ils seront enfin hébergés et sont déçus de voir qu’il n’y a pas de place, surtout si, comme ce jeune pakistanais, ils ont attendu depuis 10h du matin assis sur un banc et sans manger. Personne ne lui avait expliqué dans sa langue qu’il fallait venir à 19h30.

Des jeunes sont ainsi laissés dehors en situation de danger. Danger loin d’être imaginaire : un jeune de 16 ans s’est fait taper dessus le 6 mai par un groupe qui voulait lui voler les couvertures qu’il avait réussi à trouver pour passer la nuit. Il est revenu le lendemain soir place du colonel Fabien, la figure marquée par les coups reçus. Même problème le 9 mai, dans la nuit, où le même groupe a provoqué une bagarre dans laquelle un jeune mineur a été blessé : blessures à l’arcade sourcilière et à l’œil. Et, d’après les jeunes, ce genre d’incident est très fréquent.

Le 15 avril l’hôtel géré par l’association Aurore rue de Provence a fermé ses portes. Sur les 12 mineurs présents, 5 ont été considérés majeurs soit par expertise osseuse soit par l’œil exercé du responsable de FTDA mineur. Ils ont donc été remis à la rue.

Ceux qui sont pris en charge par FTDA à l’hôtel ne sont pas pour autant défendus. Les responsables de FTDA mineurs (la « Maison du jeune Réfugié ») collaborent de plus en plus avec la responsable de la CAMIE, au point où l’on peut se demander qui dirige ce secteur de FTDA. Un jeune pris en charge par cette association, et pour qui une demande d’asile était en cours, a été mis dehors début avril après une réunion entre le responsable de FTDA mineur et la responsable de la CAMIE. Ce jeune qui s’était rendu en juin dernier à l’ASE avait ensuite été pris en charge par FTDA et n’avait pas été informé du rendez vous pour l’expertise osseuse. Le dossier avait donc été classé par le parquet. Comme la CAMIE refusait de prendre en considération son dossier, FTDA au lieu d’envisager de le défendre et de saisir le juge des enfants a décidé de le mettre à la rue. Ce jeune scolarisé dans un collège du 10ème en classe de Français Langue Etrangère a donc dû aller d’association en association pour pouvoir trouver des hébergements précaires via le 115.

Pour ceux dont la prise en charge par l’ASE se limite en fait à les stocker dans les hôtels, le calvaire continue. Malgré les affirmations du CASNAV sur l’ouverture de modules de formation professionnelle pour les plus de 16 ans, un seul des 4 pour lesquels nous étions intervenus a eu la possibilité de partir en foyer et de suivre une formation. Un autre, après 8 mois dans ces conditions a décidé de partir au Danemark.

Pour les moins de 16 ans ce n’est guère mieux. Un jeune reconnu mineur de 14 ans et 4 mois par le juge des enfants est depuis le 8 février dans un hôtel sans aucune scolarisation. Lui aussi envisage de partir. Ceci n’encourage pas les jeunes à rester. L’un d’eux, de 14 ans, aussi arrivé il y a deux mois et apparemment assez traumatisé par son voyage, se basait sur la situation du premier pour justifier son hésitation à rester en France. Même si vu son âge il a toutes les chances de pouvoir construire son avenir ici, difficile de forcer sa décision.

Et l’ASE mène une guerre d’usure contre les jeunes qui sont déclarés mineurs par les juges des enfants après une expertise osseuse défavorable. Si le nombre d’appels contre ces décisions est limité (au passage le dernier s’est soldé par la défaite de l’ASE), d’autres méthodes sont utilisées. Pour l’un deux une demande de l’ASE a été faite au juge des enfants pour qu’il revienne sur sa décision. Manœuvre habile, car si lors de la première audience nous pouvons être présents et défendre le jeune, lors d’une deuxième audience celui-ci est seul face à l’ASE. Pour contrer cette manœuvre nous avons donc fait intervenir un avocat. Pour d’autres c’est le refus systématique de leur procurer un contrat jeune majeur afin qu’ils finissent leur formation. Un jeune a ainsi appris de sa référente qu’à ses 18 ans, en décembre, il serait mis dehors, sans possibilité de finir son CAP.

L’hébergement des demandeurs d’asile

Le Collectif a repris la procédure. En avril 7 exilés ont fait l’objet d’une décision du tribunal administratif enjoignant au préfet de proposer un hébergement.

Ceci ne règle malheureusement pas le problème et l’Etat continue de refuser d’appliquer les décisions de justice. Des 86 exilés pour qui le tribunal a enjoint au préfet de fournir un hébergement entre octobre et décembre, seuls 45 ont finalement été logés. Les autres, plus de six mois après l’injonction du tribunal, continuent à dormir dehors et ils étaient souvent plus de 50 à ne pas être pris par les bus atlas et donc à ne pas bénéficier de l’hébergement d’urgence à « La Boulangerie ». La plupart iront dormir sur les balcons de la résidence Follereau, d’autres avenue de Verdun ou dans d’autres petits parcs. Et le nombre de tentes sous le métro aérien à Jaurès augmente (plus de 20). Ceux qui y dorment, une cinquantaine, ne se rendent même plus sur le canal pour tenter d’être acceptés dans un bus atlas, ce qui fait qu’ils sont plus de cent à dormir dehors.

Le 3 avril les 14 associations qui avaient décidé ensemble des actions contre cet Etat hors la loi ont organisé un rassemblement place de Stalingrad. Il y avait environ 70 personnes dont de nombreux exilés mais à l’exception de l’AFP cette manifestation n’a hélas pas attiré les médias.

Ceci conduit à des tensions, des bagarres la nuit pour des duvets ou des couvertures, mais aussi des bousculades lors des distributions alimentaires de l’Armée du Salut. Résultat : pendant trois jours mi avril, la distribution a été arrêtée et ceux qui n’étaient pas pris dans les bus atlas n’ont pas pu avoir leur seul repas quotidien. 3 jours avant cet arrêt un incident avait failli dégénérer, un bénévole ayant dans la bousculade frappé un jeune de 12 ans au visage.

Les ex dublinisés toujours discriminés

La préfecture de police continue à refuser de donner l’offre d’hébergement en CADA à ceux qui ont été admis au séjour après la décision de la France de suspendre les réadmissions vers la Grèce, et ce malgré les décisions du Tribunal Administratif. La conséquence est qu’ils ne peuvent pas recevoir l’Allocation Temporaire d’Attente.

La raison invoquée est que la délivrance de ce document relève de la Préfecture de Région, ce qui est vrai. Mais c’est le cas pour tous les demandeurs d’asile se présentant au Centre de Réception des Etrangers. Alors comment justifier ce traitement discriminatoire ?

Histoires diverses

Deux frères, un mineur pris en charge par FTDA et l’autre majeur, débouté en Angleterre et revenu en France, se demandent ce qu’ils doivent faire. Ils souhaitent rester ensemble en France et veulent donc se faire reconnaître comme une « famille », ce qui au passage n’est pas si simple. Le risque est cependant que les deux soient alors renvoyés en Angleterre, Etat responsable, selon le règlement Dublin, de la demande d’asile de l’aîné, et ce pendant 10 ans.

Autre fratrie, autre problème. Trois frères, dont un majeur et deux mineurs pris en charge par l’ASE, voulaient rester ensemble. Hélas l’ASE en a décidé autrement en laissant l’un d’eux à l’hôtel et en envoyant le plus jeune dans un foyer à Menton. Refus de ce dernier qui a été immédiatement mis dehors, sans main levée du juge des enfants. Ils ont donc décidé de partir ensemble en Allemagne où se trouve leur mère, qui a demandé l’asile, et deux autres frères plus jeunes.

Des familles

Deux familles sont arrivées ce mois-ci : un père, un fils de 8 ans et une fille de 12 ans et une mère avec deux garçons de 5 et 9 ans.

CR maraudes avril 2011 | 0 X 0 | 37.2 ko
 
 
   
   
  compte rendu des activités et maraudes mars mai 2013
Activités et maraudes du Collectif de Soutien (...)
compte rendu des activités et maraudes janvier février 2013
Mineurs 3 janvier 2013 Il y avait 37 jeunes (...)
compte rendu des activités et maraudes novembre décembre 2012
Mineurs 4 novembre Ils sont entre 32 et 33 (...)
compte rendu des maraudes : septembre octobre 2012
Mineurs 1er septembre Après le calme (...)
compte rendu des maraudes : juin aout 2012
Juin - Aout 2012 Les mineurs 5 juin (...)
compte rendu des maraudes:mai 2012
Des mineurs toujours maltraités En mai ils (...)
compte rendu des maraudes : mars avril 2012
Compte rendu des activités et des maraudes du (...)
compte rendu des maraudes : janvier février 2012
Les mineurs dans le froid En janvier et en (...)
compte rendu des maraudes novembre décembre 2011
Les mineurs En 2011 nous avons rencontré (...)
compte rendu des maraudes septembre octobre 2011
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes juillet aout 2011
Les mineurs En juillet nous avons rencontrés (...)
compte rendu des maraudes juin 2011
Les mineurs En juin nous avons rencontrés 73 (...)
compte rendu des maraudes mai 2011
Les mineurs En mai 82 nouveaux mineurs (...)
compte rendu des maraudes mars 2011
Les mineurs Depuis janvier 2011 nous avons (...)
compte rendu des maraudes janvier février 2011
Les mineurs Durant les deux premiers mois de (...)
compte rendu des maraudes décembre 2010
Les mineurs Nous avons rencontré 124 (...)
compte rendu des maraudes novembre 2010
Les mineurs Durant ce mois de novembre nous (...)
compte rendu des maraudes octobre 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes septembre 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes août 2010
Mineurs dans l’attente Les vacances (...)
compte rendu des maraudes juillet 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
évacuation du canal : communiqué du Collectif
Exilés afghans : hypocrisie gouvernementale (...)
compte rendu des maraudes juin 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes mai 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes avril 2010
Les mineurs Nous avons vu 46 nouveaux (...)
compte rendu des maraudes mars 2010
Mineurs : toujours nombreux, toujours mal (...)
compte rendu des maraudes février 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes janvier 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
CP/Collectif de soutien des exilés du 10ème – GISTI - MRAP Nouvel hébergement parisien à l’ancien hôpital Saint-Lazare Toujours pas de réponse satisfaisante à la situation des exilés
Communiqué de Presse Collectif de soutien (...)
CP/Conditions de vie inhumaines des exilés dans le 10ème arrondissement à Paris
Conditions de vie inhumaines des exilés dans (...)
compte rendu des maraudes décembre 2009
Paroles de mineurs Voici ce que disaient (...)
compte rendu des maraudes novembre 2009
Après 4 ans, un espoir pour les mineurs ? Le (...)
compte rendu des maraudes octobre 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes septembre 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes du collectif août 2009
L’expulsion indigne des exilés des (...)
lettre ouverte des associations au maire de Paris après les expulsions des exilés des parcs du 10ème (signatures au 12 sept)
LETTRE OUVERTE À MONSIEUR DELANOE Monsieur (...)
Compte rendu des maraudes du Collectif de Soutien des Exilés du 10ème arrondissement de Paris Juillet 2009
Les mineurs toujours plus nombreux 52 (...)
À Paris, les exilés, principalement afghans, chassés du parc Villemin, seul abri qui leur est offert la nuit !
À Paris, les exilés, principalement afghans, (...)
compte rendu des maraudes du collectif juin 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes du collectif mai 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes avril 2009
Comment se débarrasser des mineurs afghans ? (...)
2e Cercle de silence devant l’église Saint-Laurent, Paris X
Dimanche 26 avril 17h - 18h Appel de (...)
compte rendu des maraudes mars 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
L’inhospitalité a tué deux exilés à Paris et à Calais/عدم مهمان نوازی باعث کشته شدن دو پناهنده در پاریس و کاله شد/Inhospitality killed two exiles in Paris and Calais
Communiqué du Collectif de soutien des exilés (...)
Action Amnesty International : 25 et 29 avril 2009 : demander l’asile est un droit, pas un délit
Les groupes parisiens d’Amnesty (...)
Intervention du Collectif au square Villemin (Paris 10ème) le 3 avril 2009 à l’occasion de la semaine du développement durable
Nous n’allons pas vous parler des (...)
compte rendu des maraudes février 2009
Février 2009 Toujours plus de mineurs (...)
compte rendu des maraudes janvier 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
CERCLE DE SILENCE ( دايره سکوت) le samedi 7 février 2009 17h - 18h sur le parvis de st Laurent PARIS 10
Le collectif des exilés du 10e a appellé à un (...)
Compte rendu de la réunion du comité de suivi du Kiosque du 22 janvier 2009
Compte rendu rédigé par le Collectif de (...)
Réunion des associations du 10ème avec la mairie - 13/02/09
COMPTE RENDU REDIGE PAR LES ASSOCIATIONS (...)
compte rendu des maraudes décembre 2008
Des mineurs de plus en plus nombreux En (...)
compte rendu des maraudes novembre 2008
Espoirs déçus pour la vingtaine de mineurs (...)
réunion publique le 28 novembre à Paris sur la situation des afghans
GUERRE EN AFGHANISTAN CHASSE AUX EXILES (...)
compte rendu des maraudes octobre 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes septembre 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes août 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en juillet 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
un après midi avec les exilés ; 5 juillet 2008 square Villemin
5 juillet : une éclaircie La journée débute (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en juin 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu de la réunion à la mairie du 10ème - 11 juin 08
Compte rendu de la réunion entre le Collectif (...)
Rencontre avec les exilés samedi 5 juillet de 13h à 18h
Organisée par le collectif des exilés du Xe (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en mai 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en avril 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en mars 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Avenue de Verdun 04/03/08
Avenue de Verdun Ch R. 04/03/08 Ils sont (...)
1000 jeunes français de plus en Afghanistan, combien de jeunes Afghans en sus dans le 10e arrondissement de Paris ?
1000 jeunes français de plus en Afghanistan, (...)
Maraude auprès des Irakiens présents dans le 10ème arrondissement
Affligeant de discuter avec les Irakiens (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en février 2008
Des mineurs moins nombreux que l’an (...)
Lexique pour les comptes rendus de maraudes
Allées de Verdun : allée située près de la (...)
Reportage : Paris, le quotidien de l’exil
A lire sur : http://www.leblogde21.com/ Au (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en janvier 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en décembre 2007
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en novembre 2007
De plus en plus de mineurs isolés étrangers (...)
Renversement d’image pour afficher l’invisibilité des exiles
De l’autre côté de l’affiche... (...)
Compte-rendu des maraudes d’octobre 2007 du Collectif
Le dispositif parisien d’accueil des (...)
Compte-rendu des maraudes de septembre 2007 du Collectif
Lire ce compte-rendu en pdf : Dur combat (...)
Irakiens, SDF à Paris, coincés entre deux enfers
PARIS, 15 nov 2006 (AFP) - "Je ne sais pas où (...)
Compte-rendu des maraudes de l’été 2007
L’accueil des exilés : version parisienne
Maraude de juin 2007
Exceptionnellement les pièces jointes ne sont (...)
compte rendu des maraudes du collectif mai 2007

Compte-rendu des maraudes d’avril 2007
Lire ce compte-rendu en pdf : L’approche
Compte-rendu des maraudes de mars 2007
Lire ce compte-rendu en pdf : Les mineurs (...)
Compte-rendu de Février 2007
Le mois de février a été marqué par la chasse (...)
Compte-rendu des maraudes de janvier 2007
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte-rendu des maraudes de décembre 2006
Retrouvez les autres compte-rendus de maraude (...)
Compte-rendu des maraudes de novembre 2006
Retrouvez les autres compte-rendus de maraude (...)
Compte rendu des maraudes d’octobre 2006
Alors que le froid a fait son arrivée, tout (...)
Maraudes de septembre 2006
Les familles sont parties Sur les 7 familles (...)
Maraudes de juillet et d’août 2006
Appliquer chaque fois que c’est (...)
Compte rendu des maraudes de juin 2006
Retrouvez les autres comptes-rendus de (...)
Compte-rendu des maraudes de mai 2006
Retour Avenue de Verdun et sur les quais du (...)
Compte-rendu des maraudes d’ avril 2006
« Cela me ramène des années en arrière quand (...)
Les rafles discriminatoires d’étrangers seraient-elles légales ?
Dimanche 7 mai 2006, huit avocat-e-s de (...)
Maraudes de mars 2006
Cette année, sans doute sous la pression des (...)
Compte-rendu des maraudes de février 2006
Durant ce mois de février il y avait seulement
Maraudes de décembre 2005 et janvier (Gare de l’Est, Paris X)
« Si on ouvrait 1000 places demain, il y (...)

 
 

Entrez votre recherche dans le formulaire ci-dessus puis validez.
 
  Plan du site / Web map  
  Espace privé  
   
Accueil - Fil d'info - Site réalisé avec SPIP