accueil
  Qui sommes nous ? | Sur l'asile | Maraudes | Exilés mineurs | Presse pays d'exil | Nous contacter | Photos | Archives
  Liens | A Calais | Les exilés sur les routes d'Europe | Adresses utiles à Paris

Accueil du site > Maraudes > compte rendu des maraudes juillet aout 2011

compte rendu des maraudes juillet aout 2011

jeudi 15 septembre 2011, par exilés 10


Les mineurs

En juillet nous avons rencontrés 70 nouveaux mineurs afghans et 46 en août. Cette baisse est habituellement constatée durant les mois d’été mais cette année le Ramadan et les difficultés de passage de Grèce en Italie ont conduit à une baisse très importante des arrivées en août.

Si en juillet il y avait en moyenne 29 mineurs chaque soir place du colonel Fabien, en août il n’y en avait que 19. Certains soirs après le 15 août, ils n’étaient que 13 et fait nouveau le nombre d’afghans était parfois très faible (moins de 5) .

Nos interventions en faveur de deux des jeunes dont on parlait dans le compte rendu de maraudes de juin ont permis d’obtenir leur maintien à l’ASE. Le jeune qui avait décidé de partir de l’ASE a finalement été repris en charge et doit partir dans un foyer en banlieue parisienne. Celui pour lequel une demande de main levée a été faite a également été repris en charge début juillet et le 11 août le juge des enfants a refusé de prononcer la main levée ; ce jeune est maintenant dans un foyer en province. Par contre la situation du troisième à St Gaudens n’a pas évoluée.

Mais les problèmes des jeunes persistent. Deux ont été déclarés majeurs en juillet, l’un parce que la photo de la taskera ne semblait pas ressemblante pour le juge (et pour lui seul d’ailleurs), l’autre parce que le juge a refusé de prendre en compte l’avis d’un dentiste de l’Hôpital Pitié Salpêtrière qui remettait en cause les conclusions de l’expertise faite par les UMJ de l’Hôtel Dieu.

Un autre qui avait fait une demande d’asile comme mineur avec un administrateur ad hoc nommé par le parquet (FTDA) a lui aussi été déclaré majeur. Situation toujours compliquée lorsque pour la préfecture et l’OFPRA le jeune est majeur, et qu’il est mineur pour le juge des enfants. Il a été difficile d’obtenir l’ATA, la CMU, un compte postal mais finalement cela s’est réglé. Il a aussi eu la chance d’être logé très rapidement à l’hôtel par FTDA ce qui était important pour qu’il puisse poursuivre sa scolarité dans de bonnes conditions. Il a quand même passé 5 mois dehors après la décision conjointe de FTDA et de la CAMIE de le mettre dehors avant même la décision du juge des enfants.

Autre cas compliqué celui de ce jeune qui a eu une OPP en août 2010. Logé à l’hôtel à Paris et « suivi » par diverses personnes du quartier. Il n’avait plus donné signe de vie jusqu’en juin où il était venu nous voir pour signaler que l’ASE lui avait dit qu’il aurait 18 ans le 1er septembre alors que sa taskera indiquait qu’il était né en 1995. Vérification faite, l’OPP, comme le jugement ultérieur, indiquait bien cette date. Mais d’une part il n’y avait pas eu d’audience ni pour l’OPP ni pour le jugement et d’autre part l’ASE ne lui avait pas remis copie de ces documents. Cette pratique de l’ASE, ce refus de remettre les documents mais aussi de remettre des écrits, même parfois pour les rendez-vous, est extrêmement préjudiciable aux jeunes et nous avions demandé à Romain Levy, adjoint au maire chargé de la protection de l’enfance, d’y remédier. Ceci dit, tous les documents de l’ASE indiquaient cette date et aucune des personnes qui étaient en contact avec lui n’avait rien remarqué. Saisine du juge donc avec l’aide d’une avocate.

Un changement dans le dispositif de prise en charge des Mineurs Isolés à Paris

Mi-août l’ASE a ouvert un foyer, géré par FTDA. Ce foyer (ancien CHU Georges Sand 5bis rue de Stendhal 75050) d’une cinquantaine de place est destiné apparemment à remplacer les mises à l’hôtel au titre de l’article 223-2 (dans l’attente des OPP). Si l’on peut espérer que ces jeunes seront mieux suivis dans un tel foyer, ce qui est une amélioration que nous demandons depuis des années, cela ne change rien sur la situation des jeunes qui arrivent. Ils ne bénéficieront pas de places supplémentaires à court terme. Cependant une rumeur fait état de l’ouverture de 25 places de plus pour la mise à l’abri dans le cadre du dispositif de primo accueil parisien.

Cependant un changement à venir risque de rendre leur prise en charge plus compliquée. FTDA doit en effet en septembre ouvrir une unité d’évaluation et d’orientation qui fera le travail de la CAMIE (cellule d’accueil des MIE de l’ASE) en utilisant les mêmes critères de sélection des jeunes. On peut craindre que les jeunes qui iront directement à l’ASE ne se fassent renvoyés systématiquement sur cette unité située près du métro Jaurès (127 boulevard de la Villette) et se pose alors la question du devenir de ceux qui seront refusés par FTDA. Il semble que pour les responsables du département mineur tous ceux qui ne seront pas pris par FTDA seront désormais considérés comme majeurs. FTDA veut donc se substituer au juge des enfants pour décider de la majorité ou de la minorité d’un jeune. Et c’est peut-être pour valider cela que début septembre une réunion est prévue entre les juges des enfants, l’ASE et FTDA autour « d’un protocole ». Ceci confirme la transformation de FTDA mineur en une structure para publique de gestion des flux, abandonnant ainsi le peu qui restait de son rôle de défense du droits des MIE. Déjà des instructions avaient été données pour que les saisines du juge des enfants en cas d’expertise osseuse défavorable ne soient plus faites par les intervenants de FTDA mineur. Cette fusion entre FTDA et l’ASE va rendre encore plus difficile la défense de ces jeunes et en conduira certainement plus à repartir sur les routes de l’exil. Cela a déjà été le cas pour deux d’entre eux : pour l’un FTDA a refusé de considérer son cas car il n’avait pas de taskera et qu’au faciès il était trop vieux à leurs yeux, et pour un autre la taskera a été jugé non probante.

Les problèmes des familles

Plusieurs familles (plus d’une dizaine avec parfois des enfants de quelques mois) sont arrivées durant ces deux mois et la plupart n’ont pu obtenir aucune mise à l’abri par le 115. Seules celles décidant de rester en France ont pu dans de rares cas obtenir un hébergement avant leur rdv avec la CAFDA.

Les démarches administratives sont parfois complexes, surtout quand les domiciliations sont difficiles à obtenir ; Une femme enceinte arrivée en mai a été logée par une famille afghane dans le 95 ; elle devait avoir rapidement une place en CADA et a un rendez-vous à l’OFII pour cela début août. Son mari arrive et prend une domiciliation à FTDA à Paris. Les contacts pris avec différentes structures de domiciliation dans le 95 échouent, la famille afghane ne veut pas faire une attestation d’hébergement pour le mari… Que faire pour qu’ils soient ensemble ? Tout reprendre sur Paris où les possibilités d’hébergement sont rares ?

L’hébergement des demandeurs d’asile

Toujours autant d’incompréhension de la part des exilés en ce qui concerne la non application des décisions du tribunal administratif enjoignant au préfet de les héberger. 34 des 84 qui ont reçu une décision fin 2010 sont toujours à la rue, 21 des 28 ayant reçu une décision entre avril et juillet 2011 : globalement seul 50% de ceux pour lesquels nous avons rédigé un référé et obtenu une injonction d’hébergement sont sortis de la rue. Ils dorment pour la plupart dans les campements sous le métro Jaurès, près de l’église de Pantin sur le canal de l’Ourcq, porte de Clignancourt, et les autres essaient de prendre les bus atlas pour aller au centre d’hébergement d’urgence de la Boulangerie.

Toujours le problème du règlement Dublin

Un afghan avait ses empreintes en Grèce où il a été expulsé quand il a demandé l’asile en Autriche. La préfecture l’a mis sous Dublin à cause des empreintes en Autriche.

Un autre qui était en France en 2008 était parti en Norvège puis en Finlande ; renvoyé en Grèce, il est revenu en France et espère profiter du moratoire sur les réadmissions vers la Grèce.

Un troisième erre en Europe depuis plusieurs années, a ses empreintes dans plusieurs pays et n’a jamais pu déposer une demande d’asile. Il se demandait s’il n’était pas mieux pour lui de demander un retour volontaire en Afghanistan pour pouvoir revenir plus tard et demander l’asile (en espérant que lors de son retour ses empreintes ne seront prises nulle part).

C’est ce qu’a fait cet autre qui était en France en 2008, et qui après 8 mois en Afghanistan avait réussi à aller directement en Norvège, d’où il a été renvoyé en France. Il hésite à demander l’asile ici vu les conditions de vie des exilés.

Deux qui avaient été réadmis de Metz en Hongrie à la fin de l’année dernière et qui étaient revenus après 6 mois de prison là-bas ont été mis en procédure prioritaire. Leur demande d’asile a été enregistrée par l’OFPRA mais maintenant ils se demandent comment ils vont pouvoir vivre en France sans allocation et sans hébergement.

Un autre espère lui qu’il pourra demander l’asile en France, même en procédure prioritaire. Il était en France en 2007, puis en Angleterre d’où il a été réadmis en Grèce en 2008 : 6 mois de prison. En 2010 il revient en passant par la Hongrie : de nouveau 6 mois de prison. Puis, sa demande d’asile dans ce pays n’ayant pas été acceptée à cause des empreintes en Grèce, il essaie en Suisse sans résultat.

Divers

Un débouté du droit d’asile par la CNDA vient de récupérer son frère de 9 ans ; il se demandait si le fait qu’il soit maintenant avec son frère pourrait l’aider en cas de ré examen, au moins en matière d’hébergement. C’est peu probable et déjà faudrait-il qu’il prouve que c’est son frère.

Un afghan, reconnu réfugié depuis deux ans craque : il n’a pas de travail et envisage d’aller clandestinement en Angleterre pour y travailler en prenant le risque de se faire renvoyer en France. Au moins pense-t-il pouvoir gagner assez d’argent pour vivre en France dans ce cas.

Les délais de convocation aux entretiens à l’OFPRA sont parfois très longs. Un afghan vient d’être convoqué presqu’un an et demi après le dépôt de sa demande et un autre à Pau attend depuis déjà 8 mois.

L’Italie continue de décevoir les exilés ayant été reconnus réfugiés là-bas ; pas de travail, pas de logement et apparemment beaucoup de racisme. L’un est arrivé à 16 ans en Italie et aurait eu un titre de séjour de deux ans renouvelé une fois. Venu en France tenter sa chance, il a manqué la date de renouvellement de son titre de séjour et a eu une mesure d’éloignement. Reste à savoir ce qu’il va pouvoir faire maintenant.

Le nombre de demandes d’asile des afghans en France est en baisse : 382 premières demandes en 8 mois contre 506 en 2010, mais par contre le nombre de mineurs accompagnés est en hausse : 37 cette année contre 0 l’an dernier.

CR des maraudes juillet août 2011 | 0 X 0 | 37.9 ko
 
 
   
   
  compte rendu des activités et maraudes mars mai 2013
Activités et maraudes du Collectif de Soutien (...)
compte rendu des activités et maraudes janvier février 2013
Mineurs 3 janvier 2013 Il y avait 37 jeunes (...)
compte rendu des activités et maraudes novembre décembre 2012
Mineurs 4 novembre Ils sont entre 32 et 33 (...)
compte rendu des maraudes : septembre octobre 2012
Mineurs 1er septembre Après le calme (...)
compte rendu des maraudes : juin aout 2012
Juin - Aout 2012 Les mineurs 5 juin (...)
compte rendu des maraudes:mai 2012
Des mineurs toujours maltraités En mai ils (...)
compte rendu des maraudes : mars avril 2012
Compte rendu des activités et des maraudes du (...)
compte rendu des maraudes : janvier février 2012
Les mineurs dans le froid En janvier et en (...)
compte rendu des maraudes novembre décembre 2011
Les mineurs En 2011 nous avons rencontré (...)
compte rendu des maraudes septembre octobre 2011
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes juin 2011
Les mineurs En juin nous avons rencontrés 73 (...)
compte rendu des maraudes mai 2011
Les mineurs En mai 82 nouveaux mineurs (...)
compte rendu des maraudes avril 2011
Les mineurs En avril, 69 nouveaux mineurs (...)
compte rendu des maraudes mars 2011
Les mineurs Depuis janvier 2011 nous avons (...)
compte rendu des maraudes janvier février 2011
Les mineurs Durant les deux premiers mois de (...)
compte rendu des maraudes décembre 2010
Les mineurs Nous avons rencontré 124 (...)
compte rendu des maraudes novembre 2010
Les mineurs Durant ce mois de novembre nous (...)
compte rendu des maraudes octobre 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes septembre 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes août 2010
Mineurs dans l’attente Les vacances (...)
compte rendu des maraudes juillet 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
évacuation du canal : communiqué du Collectif
Exilés afghans : hypocrisie gouvernementale (...)
compte rendu des maraudes juin 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes mai 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes avril 2010
Les mineurs Nous avons vu 46 nouveaux (...)
compte rendu des maraudes mars 2010
Mineurs : toujours nombreux, toujours mal (...)
compte rendu des maraudes février 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes janvier 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
CP/Collectif de soutien des exilés du 10ème – GISTI - MRAP Nouvel hébergement parisien à l’ancien hôpital Saint-Lazare Toujours pas de réponse satisfaisante à la situation des exilés
Communiqué de Presse Collectif de soutien (...)
CP/Conditions de vie inhumaines des exilés dans le 10ème arrondissement à Paris
Conditions de vie inhumaines des exilés dans (...)
compte rendu des maraudes décembre 2009
Paroles de mineurs Voici ce que disaient (...)
compte rendu des maraudes novembre 2009
Après 4 ans, un espoir pour les mineurs ? Le (...)
compte rendu des maraudes octobre 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes septembre 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes du collectif août 2009
L’expulsion indigne des exilés des (...)
lettre ouverte des associations au maire de Paris après les expulsions des exilés des parcs du 10ème (signatures au 12 sept)
LETTRE OUVERTE À MONSIEUR DELANOE Monsieur (...)
Compte rendu des maraudes du Collectif de Soutien des Exilés du 10ème arrondissement de Paris Juillet 2009
Les mineurs toujours plus nombreux 52 (...)
À Paris, les exilés, principalement afghans, chassés du parc Villemin, seul abri qui leur est offert la nuit !
À Paris, les exilés, principalement afghans, (...)
compte rendu des maraudes du collectif juin 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes du collectif mai 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes avril 2009
Comment se débarrasser des mineurs afghans ? (...)
2e Cercle de silence devant l’église Saint-Laurent, Paris X
Dimanche 26 avril 17h - 18h Appel de (...)
compte rendu des maraudes mars 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
L’inhospitalité a tué deux exilés à Paris et à Calais/عدم مهمان نوازی باعث کشته شدن دو پناهنده در پاریس و کاله شد/Inhospitality killed two exiles in Paris and Calais
Communiqué du Collectif de soutien des exilés (...)
Action Amnesty International : 25 et 29 avril 2009 : demander l’asile est un droit, pas un délit
Les groupes parisiens d’Amnesty (...)
Intervention du Collectif au square Villemin (Paris 10ème) le 3 avril 2009 à l’occasion de la semaine du développement durable
Nous n’allons pas vous parler des (...)
compte rendu des maraudes février 2009
Février 2009 Toujours plus de mineurs (...)
compte rendu des maraudes janvier 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
CERCLE DE SILENCE ( دايره سکوت) le samedi 7 février 2009 17h - 18h sur le parvis de st Laurent PARIS 10
Le collectif des exilés du 10e a appellé à un (...)
Compte rendu de la réunion du comité de suivi du Kiosque du 22 janvier 2009
Compte rendu rédigé par le Collectif de (...)
Réunion des associations du 10ème avec la mairie - 13/02/09
COMPTE RENDU REDIGE PAR LES ASSOCIATIONS (...)
compte rendu des maraudes décembre 2008
Des mineurs de plus en plus nombreux En (...)
compte rendu des maraudes novembre 2008
Espoirs déçus pour la vingtaine de mineurs (...)
réunion publique le 28 novembre à Paris sur la situation des afghans
GUERRE EN AFGHANISTAN CHASSE AUX EXILES (...)
compte rendu des maraudes octobre 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes septembre 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes août 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en juillet 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
un après midi avec les exilés ; 5 juillet 2008 square Villemin
5 juillet : une éclaircie La journée débute (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en juin 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu de la réunion à la mairie du 10ème - 11 juin 08
Compte rendu de la réunion entre le Collectif (...)
Rencontre avec les exilés samedi 5 juillet de 13h à 18h
Organisée par le collectif des exilés du Xe (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en mai 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en avril 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en mars 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Avenue de Verdun 04/03/08
Avenue de Verdun Ch R. 04/03/08 Ils sont (...)
1000 jeunes français de plus en Afghanistan, combien de jeunes Afghans en sus dans le 10e arrondissement de Paris ?
1000 jeunes français de plus en Afghanistan, (...)
Maraude auprès des Irakiens présents dans le 10ème arrondissement
Affligeant de discuter avec les Irakiens (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en février 2008
Des mineurs moins nombreux que l’an (...)
Lexique pour les comptes rendus de maraudes
Allées de Verdun : allée située près de la (...)
Reportage : Paris, le quotidien de l’exil
A lire sur : http://www.leblogde21.com/ Au (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en janvier 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en décembre 2007
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en novembre 2007
De plus en plus de mineurs isolés étrangers (...)
Renversement d’image pour afficher l’invisibilité des exiles
De l’autre côté de l’affiche... (...)
Compte-rendu des maraudes d’octobre 2007 du Collectif
Le dispositif parisien d’accueil des (...)
Compte-rendu des maraudes de septembre 2007 du Collectif
Lire ce compte-rendu en pdf : Dur combat (...)
Irakiens, SDF à Paris, coincés entre deux enfers
PARIS, 15 nov 2006 (AFP) - "Je ne sais pas où (...)
Compte-rendu des maraudes de l’été 2007
L’accueil des exilés : version parisienne
Maraude de juin 2007
Exceptionnellement les pièces jointes ne sont (...)
compte rendu des maraudes du collectif mai 2007

Compte-rendu des maraudes d’avril 2007
Lire ce compte-rendu en pdf : L’approche
Compte-rendu des maraudes de mars 2007
Lire ce compte-rendu en pdf : Les mineurs (...)
Compte-rendu de Février 2007
Le mois de février a été marqué par la chasse (...)
Compte-rendu des maraudes de janvier 2007
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte-rendu des maraudes de décembre 2006
Retrouvez les autres compte-rendus de maraude (...)
Compte-rendu des maraudes de novembre 2006
Retrouvez les autres compte-rendus de maraude (...)
Compte rendu des maraudes d’octobre 2006
Alors que le froid a fait son arrivée, tout (...)
Maraudes de septembre 2006
Les familles sont parties Sur les 7 familles (...)
Maraudes de juillet et d’août 2006
Appliquer chaque fois que c’est (...)
Compte rendu des maraudes de juin 2006
Retrouvez les autres comptes-rendus de (...)
Compte-rendu des maraudes de mai 2006
Retour Avenue de Verdun et sur les quais du (...)
Compte-rendu des maraudes d’ avril 2006
« Cela me ramène des années en arrière quand (...)
Les rafles discriminatoires d’étrangers seraient-elles légales ?
Dimanche 7 mai 2006, huit avocat-e-s de (...)
Maraudes de mars 2006
Cette année, sans doute sous la pression des (...)
Compte-rendu des maraudes de février 2006
Durant ce mois de février il y avait seulement
Maraudes de décembre 2005 et janvier (Gare de l’Est, Paris X)
« Si on ouvrait 1000 places demain, il y (...)

 
 

Entrez votre recherche dans le formulaire ci-dessus puis validez.
 
  Plan du site / Web map  
  Espace privé  
   
Accueil - Fil d'info - Site réalisé avec SPIP