accueil
  Qui sommes nous ? | Sur l'asile | Maraudes | Exilés mineurs | Presse pays d'exil | Nous contacter | Photos | Archives
  Liens | A Calais | Les exilés sur les routes d'Europe | Adresses utiles à Paris

Accueil du site > Maraudes > compte rendu des maraudes septembre octobre 2011

compte rendu des maraudes septembre octobre 2011

vendredi 11 novembre 2011, par exilés 10


Compte rendu des maraudes du Collectif de Soutien des Exilés du 10ème arrondissement de Paris

Septembre octobre 2011

Les mineurs

Durant ces deux mois nous avons rencontré 206 nouveaux mineurs afghans.

En septembre ils étaient 33 mineurs de toutes nationalités en moyenne le soir place du colonel Fabien, et 36 en octobre ; Le plus souvent une dizaine devait rester dehors et ceci a conduit plusieurs fois à des tensions entre jeunes de différentes nationalités et aussi entre jeunes et intervenants de FTDA.

La situation dans le 93 mais aussi la mise en place de la plateforme d’accueil et d’orientation, nouvelle structure de FTDA qui est chargée, comme sous-traitant rémunéré, de réaliser le premier tri des jeunes à la place de la CAMIE (Cellule d’Accueil des Mineurs Isolés Etrangers de l’ASE) ont conduit à cette situation. Si les années précédentes la plupart des mineurs présents place du colonel Fabien étaient afghans, de plus en plus de jeunes africains et asiatiques sont orientés par FTDA vers ce lieu de collecte.

Pour éviter les problèmes les responsables de la plateforme, chargés aussi de la collecte et du stockage de nuit, auraient conseillé de ne pas faire de maraudes (en fait de ne pas aller voir ce qui se passe à Jaurès pour orienter les nouveaux arrivants vers Colonel Fabien) histoire de réduire le nombre de mineurs à prendre en charge. Ils commenceraient même à raisonner en termes ethniques : il ne s’agirait alors même plus d’identifier les plus jeunes et les plus en danger par ce tri au faciès toujours aussi inacceptable, mais de répartir les heureux élus au stockage entre les différents groupes. Ce dernier point semblant être la conséquence des tensions : africains, népalais, pakistanais… reprochant aux intervenants farsiphones de privilégier les afghans et d’être « racistes ». Se dirige-t-on lentement vers un système de quotas ethniques comme celui en vigueur pour la prise en charge des majeurs par le dispositif atlas ? Ceci n’empêchera pas que le tri au faciès laisse dehors de jeunes mineurs comme ces trois africains de 16 ans qui ont fini par aller dormir au commissariat du 10ème fin septembre.

Un maraudeur le 17 octobre : « Départ des mineurs pour se rendre à Colonel Fabien. La situation est toujours aussi hallucinante. 46 mineurs sont présents, s’installant d’eux-mêmes en arc de cercle en vue de la sélection au faciès qui va décider de ce que va être leur prochaine nuit : le foyer d’urgence ou la rue. Parmi eux, 6 Africains, dont un jeune Ivoirien de 15 ans, à peu près, vêtu d’un seul polo. Et il commence à faire froid…21 restent sur le trottoir, dont certains manifestement très jeunes, dont le jeune Ivoirien. On fait remarquer à FTDA à quel point c’est criant qu’il s’agit de très jeunes qui vont devoir dormir dehors. Mais c’est sans solution : ils n’ont plus de place. On décide de les emmener aux bus Atlas. On sait, et on le leur explique avant, qu’il n’y a pratiquement aucune chance qu’ils y soient pris. … Bien entendu, ça ne marche pas »

Le nouveau dispositif parisien (voir schéma en annexe) fait que de plus en plus de jeunes sont renvoyés vers la place du Colonel Fabien pour être stockés le soir dans cet accueil de jour pour sdf et être remis à la rue dès 7h30 le matin. Cette plateforme n’a en effet aucune possibilité de mettre en urgence des jeunes à l’abri contrairement à l’ASE qui pouvait trouver une chambre d’hôtel et prendre en charge un mineur au titre de l’article 223-2 du code de l’action sociale et de la famille. Globalement il semble que malgré l’ouverture du foyer rue de Stendhal, sans suivi socio-éducatif digne de ce nom, qui a d’ailleurs été rapidement rempli avec des jeunes déjà à l’hôtel, le nombre de places disponibles n’ait pas augmenté et que l’accès à un hébergement ait perdu toute souplesse, toute adaptabilité à la situation des mineurs en danger. Actuellement un jeune doit obligatoirement passer par la plateforme de FTDA et devra attendre de rendez-vous en rendez-vous souvent plus de trois semaines avant d’être hébergé. Un jeune afghan a même attendu un mois et demi. Ceux jugés « majeurs » seraient renvoyés soit vers le tribunal pour enfants, soit vers la brigade des mineurs !

L’évaluation de l’âge et de la situation du jeune se fait sans aucune confidentialité (voir la photo prise à la veille de l’ouverture du 127 boulevard de la villette), les autres personnes présentes dans la salle d’attente pouvant entendre tout ce qui se dit. Mettre le jeune en confiance, lui donner le temps de prendre une décision, lui apporter toutes les informations nécessaires…, tout cela semble avoir disparu au profit d’une gestion purement administrative des flux.

Fin octobre, un jeune afghan de 14 ans et quelque s’est rendu au 127 boulevard de la villette après une intervention de MSF qui l’ayant vu lors d’une consultation médicale avait jugé qu’il était inconcevable qu’il puisse rester dans la rue. Il était déjà là depuis une semaine et demie. Le soir il était toujours à colonel Fabien avec un rendez-vous trois semaines après. L’entretien avec un intervenant de FTDA avait conclu à un âge supérieur à 16 ans. Il a fallu notre intervention, et l’insistance de MSF pour qu’un nouvel entretien soit réalisé et que ce jeune soit dirigé vers la CAMIE qui l’a immédiatement mis à l‘hôtel.

Du côté de l’ASE, toujours cette difficulté à prendre en considération les cas difficiles et à trouver des solutions adaptées : un jeune parti d’un lieu de vie à Nîmes est resté plusieurs jours dehors. Il a été ensuite mis en hôtel avec un éducateur, puis en foyer et enfin remis à l’hôtel. Des problèmes d’addictions diverses ne facilitent pas sa prise en charge et l’Ase semble impuissante face à cette situation. Ceci dit les conditions matérielles qui lui sont offertes ne facilitent ni sa stabilisation ni son intégration : fin octobre par exemple, il disait ne pas avoir d’argent pour s’acheter à manger mais simplement des cartes pour les repas du midi et du soir dans un restaurant social pour adultes de la ville de Paris. On peut déjà s’interroger sur la pertinence d’envoyer des enfants de 15 ans manger à cet endroit mais comment imaginer que ce jeune puisse suivre des cours de français Mairie de Montreuil sans avoir pris de petit déjeuner, sans avoir la possibilité de manger à midi (comment faire en effet pour aller au métro Censier, manger et revenir en moins d’une heure ?) ?

A noter aussi l’arrivée de deux jeunes filles afghanes, une de 13 ans mi-septembre et une de 16 ans fin septembre, sans leur famille.

Les problèmes des familles

En deux mois 13 familles sont arrivées dont deux avec des enfants de quelques mois. Si celles qui sont allées à la CAFDA ont pu bénéficier d’un logement le jour même par le 115, les autres ont dû dormir dehors. Les hébergements sont toujours en banlieue, souvent dans des hôtels de zones industrielles, et se nourrir est un véritable casse-tête. Les familles doivent souvent revenir à Paris pour bénéficier des distributions alimentaires.

L’hébergement des demandeurs d’asile

Nombreux sont encore les exilés dormant dehors et parmi eux les demandeurs d’asile.

Si les 122 référés gagnés depuis octobre 2010 ont permis d’obtenir l’hébergement de 71 exilés, dans un délai de trois ou quatre mois après la décision, beaucoup dorment encore dans les campements sous le métro aérien de Jaurès, sous les ponts de la petite ceinture près de la porte de Clignancourt et près de l’église de Pantin. Ces campements sont régulièrement « nettoyés » comme le 18 octobre : « un jeune afghan raconte que, la nuit précédente, la police a fait évacuer à 4h du matin, à Eglise de Pantin, une vingtaine de jeunes qui dormaient sous des tentes sur un terrain vague au bord du canal, où ils ne dérangeaient manifestement personne. Les jeunes n’ont pu récupérer que leurs papiers, mais ni leurs sacs de couchage ni leurs tentes. Tout a été détruit et enlevé. » Beaucoup aussi essaient de prendre les bus atlas, mais le quota pour les afghans n’est que de 45 places et celui des iraniens de 18 places. Ils sont donc souvent une quarantaine à dormir près des immeubles de la place Follereau d’où une forte demande de duvets que nous ne pouvons satisfaire.

Un maraudeur le 18 octobre ; « Rentrant chez moi vers minuit, je passe place Raoul Follereau. Sous les arcades, les exilés à la rue sont une cinquantaine dans leurs duvets. Plusieurs n’ont pas de duvet : ils sont une bonne demi-douzaine à être deux sous le même duvet. » Les conditions de vie des exilés entrainent de nombreuses tensions : racket, bagarres comme au parc début septembre où un afghan a eu le bras cassé, énervement comme au centre d’hébergement d’urgence de la Boulangerie le 5 octobre. Un jeune sorti trop vite du bus atlas par une mauvaise porte a été violemment arrêté par la sécurité. Cette réaction violente a provoqué celle des afghans présents et une bagarre a eu lieu : trois blessés dont deux vigiles et dix afghans en garde à vue ; Ci-dessous la version de l’AFP, visiblement obtenue auprès de responsables du centre d’hébergement ;

Dix Afghans interpellés après une rixe devant un foyer social à Paris Dix ressortissants afghans ont été interpellés à la suite d’une rixe mercredi soir devant un foyer social dans le XVIIIe arrondissement de Paris lors de laquelle deux vigiles ont été légèrement blessés, a-t-on appris jeudi de source policière. Deux d’entre eux ont été placés en garde à vue, a précisé cette source. Mercredi soir, pour une raison encore inconnue, une rixe éclate entre un groupe d’une douzaine d’Afghans et des sans domicile fixe devant un foyer social situé dans le XVIIIe arrondissement parisien. "Les SDF se sont réfugiés dans le centre et le groupe d’Afghans s’est mis à jeter des projectiles sur le bâtiment. Deux d’entre eux ont essayé d’y mettre le feu", a précisé cette source. Des vigiles ont tenté d’intervenir mais, pris à partie par le groupe, ont été légèrement blessés. "Les policiers sont rapidement intervenus et ont procédé à 10 interpellations", a indiqué cette source. Un des assaillants a lui été légèrement blessé à la tête et conduit dans un hôpital parisien. AFP

Toujours le problème du règlement Dublin

Un afghan après cinq années d’errance en Europe (Grèce, France, Angleterre, réadmission en Grèce, Autriche, Hongrie où il a fait six mois de prison, Suisse, France) craque et a décidé de bénéficier du retour volontaire.

A noter que le nombre des retours volontaires des afghans augmente : 57 en 2008, 161 en 2009 et 256 en 2010.

De plus en plus de questions par rapport aux empreintes prises en Slovénie, signe d’une modification des trajets compte tenu des difficultés croissantes pour passer de Grèce en Italie.

Divers

Un exilé, arrivé en 2006, débouté par la CNDA est parti en Suède et est revenu avant d’être expulsé. Il envisage maintenant de se pacser avec sa copine italienne vivant à Paris.

Un jeune de 19 ans dont les parents sont en Angleterre voulait obtenir un APRF car il pensait que cela lui permettrait de les rejoindre sans problème

Cr maraude sept 2011 | 0 X 0 | 1.6 Mo
 
 
   
   
  compte rendu des activités et maraudes mars mai 2013
Activités et maraudes du Collectif de Soutien (...)
compte rendu des activités et maraudes janvier février 2013
Mineurs 3 janvier 2013 Il y avait 37 jeunes (...)
compte rendu des activités et maraudes novembre décembre 2012
Mineurs 4 novembre Ils sont entre 32 et 33 (...)
compte rendu des maraudes : septembre octobre 2012
Mineurs 1er septembre Après le calme (...)
compte rendu des maraudes : juin aout 2012
Juin - Aout 2012 Les mineurs 5 juin (...)
compte rendu des maraudes:mai 2012
Des mineurs toujours maltraités En mai ils (...)
compte rendu des maraudes : mars avril 2012
Compte rendu des activités et des maraudes du (...)
compte rendu des maraudes : janvier février 2012
Les mineurs dans le froid En janvier et en (...)
compte rendu des maraudes novembre décembre 2011
Les mineurs En 2011 nous avons rencontré (...)
compte rendu des maraudes juillet aout 2011
Les mineurs En juillet nous avons rencontrés (...)
compte rendu des maraudes juin 2011
Les mineurs En juin nous avons rencontrés 73 (...)
compte rendu des maraudes mai 2011
Les mineurs En mai 82 nouveaux mineurs (...)
compte rendu des maraudes avril 2011
Les mineurs En avril, 69 nouveaux mineurs (...)
compte rendu des maraudes mars 2011
Les mineurs Depuis janvier 2011 nous avons (...)
compte rendu des maraudes janvier février 2011
Les mineurs Durant les deux premiers mois de (...)
compte rendu des maraudes décembre 2010
Les mineurs Nous avons rencontré 124 (...)
compte rendu des maraudes novembre 2010
Les mineurs Durant ce mois de novembre nous (...)
compte rendu des maraudes octobre 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes septembre 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes août 2010
Mineurs dans l’attente Les vacances (...)
compte rendu des maraudes juillet 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
évacuation du canal : communiqué du Collectif
Exilés afghans : hypocrisie gouvernementale (...)
compte rendu des maraudes juin 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes mai 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes avril 2010
Les mineurs Nous avons vu 46 nouveaux (...)
compte rendu des maraudes mars 2010
Mineurs : toujours nombreux, toujours mal (...)
compte rendu des maraudes février 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes janvier 2010
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
CP/Collectif de soutien des exilés du 10ème – GISTI - MRAP Nouvel hébergement parisien à l’ancien hôpital Saint-Lazare Toujours pas de réponse satisfaisante à la situation des exilés
Communiqué de Presse Collectif de soutien (...)
CP/Conditions de vie inhumaines des exilés dans le 10ème arrondissement à Paris
Conditions de vie inhumaines des exilés dans (...)
compte rendu des maraudes décembre 2009
Paroles de mineurs Voici ce que disaient (...)
compte rendu des maraudes novembre 2009
Après 4 ans, un espoir pour les mineurs ? Le (...)
compte rendu des maraudes octobre 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes septembre 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes du collectif août 2009
L’expulsion indigne des exilés des (...)
lettre ouverte des associations au maire de Paris après les expulsions des exilés des parcs du 10ème (signatures au 12 sept)
LETTRE OUVERTE À MONSIEUR DELANOE Monsieur (...)
Compte rendu des maraudes du Collectif de Soutien des Exilés du 10ème arrondissement de Paris Juillet 2009
Les mineurs toujours plus nombreux 52 (...)
À Paris, les exilés, principalement afghans, chassés du parc Villemin, seul abri qui leur est offert la nuit !
À Paris, les exilés, principalement afghans, (...)
compte rendu des maraudes du collectif juin 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes du collectif mai 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes avril 2009
Comment se débarrasser des mineurs afghans ? (...)
2e Cercle de silence devant l’église Saint-Laurent, Paris X
Dimanche 26 avril 17h - 18h Appel de (...)
compte rendu des maraudes mars 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
L’inhospitalité a tué deux exilés à Paris et à Calais/عدم مهمان نوازی باعث کشته شدن دو پناهنده در پاریس و کاله شد/Inhospitality killed two exiles in Paris and Calais
Communiqué du Collectif de soutien des exilés (...)
Action Amnesty International : 25 et 29 avril 2009 : demander l’asile est un droit, pas un délit
Les groupes parisiens d’Amnesty (...)
Intervention du Collectif au square Villemin (Paris 10ème) le 3 avril 2009 à l’occasion de la semaine du développement durable
Nous n’allons pas vous parler des (...)
compte rendu des maraudes février 2009
Février 2009 Toujours plus de mineurs (...)
compte rendu des maraudes janvier 2009
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
CERCLE DE SILENCE ( دايره سکوت) le samedi 7 février 2009 17h - 18h sur le parvis de st Laurent PARIS 10
Le collectif des exilés du 10e a appellé à un (...)
Compte rendu de la réunion du comité de suivi du Kiosque du 22 janvier 2009
Compte rendu rédigé par le Collectif de (...)
Réunion des associations du 10ème avec la mairie - 13/02/09
COMPTE RENDU REDIGE PAR LES ASSOCIATIONS (...)
compte rendu des maraudes décembre 2008
Des mineurs de plus en plus nombreux En (...)
compte rendu des maraudes novembre 2008
Espoirs déçus pour la vingtaine de mineurs (...)
réunion publique le 28 novembre à Paris sur la situation des afghans
GUERRE EN AFGHANISTAN CHASSE AUX EXILES (...)
compte rendu des maraudes octobre 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes septembre 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu des maraudes août 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en juillet 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
un après midi avec les exilés ; 5 juillet 2008 square Villemin
5 juillet : une éclaircie La journée débute (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en juin 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
compte rendu de la réunion à la mairie du 10ème - 11 juin 08
Compte rendu de la réunion entre le Collectif (...)
Rencontre avec les exilés samedi 5 juillet de 13h à 18h
Organisée par le collectif des exilés du Xe (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en mai 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en avril 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en mars 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Avenue de Verdun 04/03/08
Avenue de Verdun Ch R. 04/03/08 Ils sont (...)
1000 jeunes français de plus en Afghanistan, combien de jeunes Afghans en sus dans le 10e arrondissement de Paris ?
1000 jeunes français de plus en Afghanistan, (...)
Maraude auprès des Irakiens présents dans le 10ème arrondissement
Affligeant de discuter avec les Irakiens (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en février 2008
Des mineurs moins nombreux que l’an (...)
Lexique pour les comptes rendus de maraudes
Allées de Verdun : allée située près de la (...)
Reportage : Paris, le quotidien de l’exil
A lire sur : http://www.leblogde21.com/ Au (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en janvier 2008
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en décembre 2007
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte rendu des maraudes du collectif en novembre 2007
De plus en plus de mineurs isolés étrangers (...)
Renversement d’image pour afficher l’invisibilité des exiles
De l’autre côté de l’affiche... (...)
Compte-rendu des maraudes d’octobre 2007 du Collectif
Le dispositif parisien d’accueil des (...)
Compte-rendu des maraudes de septembre 2007 du Collectif
Lire ce compte-rendu en pdf : Dur combat (...)
Irakiens, SDF à Paris, coincés entre deux enfers
PARIS, 15 nov 2006 (AFP) - "Je ne sais pas où (...)
Compte-rendu des maraudes de l’été 2007
L’accueil des exilés : version parisienne
Maraude de juin 2007
Exceptionnellement les pièces jointes ne sont (...)
compte rendu des maraudes du collectif mai 2007

Compte-rendu des maraudes d’avril 2007
Lire ce compte-rendu en pdf : L’approche
Compte-rendu des maraudes de mars 2007
Lire ce compte-rendu en pdf : Les mineurs (...)
Compte-rendu de Février 2007
Le mois de février a été marqué par la chasse (...)
Compte-rendu des maraudes de janvier 2007
Compte rendu des maraudes du Collectif de (...)
Compte-rendu des maraudes de décembre 2006
Retrouvez les autres compte-rendus de maraude (...)
Compte-rendu des maraudes de novembre 2006
Retrouvez les autres compte-rendus de maraude (...)
Compte rendu des maraudes d’octobre 2006
Alors que le froid a fait son arrivée, tout (...)
Maraudes de septembre 2006
Les familles sont parties Sur les 7 familles (...)
Maraudes de juillet et d’août 2006
Appliquer chaque fois que c’est (...)
Compte rendu des maraudes de juin 2006
Retrouvez les autres comptes-rendus de (...)
Compte-rendu des maraudes de mai 2006
Retour Avenue de Verdun et sur les quais du (...)
Compte-rendu des maraudes d’ avril 2006
« Cela me ramène des années en arrière quand (...)
Les rafles discriminatoires d’étrangers seraient-elles légales ?
Dimanche 7 mai 2006, huit avocat-e-s de (...)
Maraudes de mars 2006
Cette année, sans doute sous la pression des (...)
Compte-rendu des maraudes de février 2006
Durant ce mois de février il y avait seulement
Maraudes de décembre 2005 et janvier (Gare de l’Est, Paris X)
« Si on ouvrait 1000 places demain, il y (...)

 
 

Entrez votre recherche dans le formulaire ci-dessus puis validez.
 
  Plan du site / Web map  
  Espace privé  
   
Accueil - Fil d'info - Site réalisé avec SPIP