accueil
  Qui sommes nous ? | Sur l'asile | Maraudes | Exilés mineurs | Presse pays d'exil | Nous contacter | Photos | Archives
  Liens | A Calais | Les exilés sur les routes d'Europe | Adresses utiles à Paris

Accueil du site > Accueil de nuit tournant hiver 2003-2004 > Expulsion d'exilés d'un parking souterrain

Expulsion d’exilés d’un parking souterrain

Les conséquences d’une politique à la Ponce Pilate

Le parking souterrain d’un immeuble de la rue d’Enghien (Paris 10ème), où survivaient plusieurs dizaines d’Irakiens et d’Afghans depuis quelques mois, a été évacué sans violences le 1/12/03 par la police. Une société de gardiennage occupe désormais les lieux. Plusieurs dizaines d’exilés se trouvent donc à la rue en plein hiver.

mardi 2 décembre 2003


Le parking souterrain de l’immeuble sis au 16-22 de la rue d’Enghien, dans le Xème arrondissement de Paris, où survivaient plusieurs dizaines d’Irakiens et d’Afghans depuis quelques mois, a été évacué sans violences le 1er décembre 2003 vers 10h30 par la police. Une société de gardiennage affrétée par la société RUF-3F, l’un des principaux organismes gérant des HLM, occupe désormais les lieux à l’aide de deux agents et d’un... chien.

Plusieurs dizaines d’exilés se trouvent donc à la rue en plein hiver.

S’il est vrai que la présence de ces exilés dans le parking pouvait, en dépit de leur comportement irréprochable, susciter quelques inconvénients, notamment en matière d’hygiène, il est surtout vrai que l’évacuation inhumaine qui vient d’avoir lieu incombe à l’inertie des pouvoirs publics. En dépit de multiples démarches auprès du ministère des affaires sociales, de la mairie de Paris et de la mairie du Xème arrondissement, aucune autorité politique n’a pris à bras le corps la question des exilés qui errent dans les rues de Paris depuis la fermeture du camp de Sangatte.

Alors qu’ils étaient informés de la situation de ces exilés, contraints par leur inaction à assurer misérablement leur survie dans un parking souterrain, tous les responsables politiques ont joué l’exaspération des habitants de l’immeuble contre la présence des étrangers, attendant secrètement l’évacuation qui vient d’avoir lieu. Outre qu’elle est particulièrement irresponsable, leur inertie apporte la preuve que ces décideurs politiques sont plus attentifs aux exigences des xénophobes que soucieux du respect des droits fondamentaux.

Face à cette attitude à la Ponce Pilate, le Collectif de soutien des exilés du Xème arrondissement de Paris ne va pas rester les bras croisés. Puisque les politiques n’osent exercer leurs responsabilités, les citoyens devront le faire à leur place.

Paris, le 2 décembre 2003

 
 
   
   
  Accueil de nuit tournant pour les exilés
Où ont-ils dormi ? 3-4 décembre 2003 : dans (...)
Appello ad ospitare gli esuli e/o a dormire con loro
Dalla chiusura di Sangatte nel novembre del (...)
Appel à héberger les exilés et/ou à dormir avec eux
Depuis la fermeture de Sangatte en novembre (...)
Le système D des associations de l’humanitaire
LE PLANNING de présence au square Alban-Satragne
Migrants en errance dans le 10ème arrondissement de Paris
Le MRAP, à la suite d’autres associations,
Saint-Hippolyte 18-01-2004 : des élus présents
La paroisse Saint-Hippolyte a accueilli, pour (...)
Réveillon du 1er de l’an à l’AGECA
Pour la troisième nuit consécutive, l’AGECA
les exilés du 10e manifesteront pendant la nuit de Noël
Les exilés du Xème arrondissement de Paris (...)
L’illégalité et l’arbitraire dans la République
Aujourd’hui, 24 décembre une délégation (...)
Act Up-Paris héberge les exilés du Xème
Ce soir, Act Up-Paris accueillera dans ses (...)
Des réfugiés accueillis chez les Verts
UNE QUARANTAINE d’Iraniens, Irakiens, (...)
Les Verts ont accueilli les exilés du 10ème arrondissement
Face au refus et à l’incapacité de la (...)
Les exilés de la gare de l’Est à Paris pris au piège de leur rêve d’Occident
PARIS (AFP) - Des dizaines d’exilés, (...)
Des associations réclament un lieu d’accueil pour les migrants sans-logis
PARIS, 15 déc (AFP) - Des associations ont (...)
Conférence de Presse : les exilés toujours à la rue ?
Après quatre jours de repos grâce à leur (...)
Pour une véritable politique d’accueil des exilés
Les exilés qui, depuis des mois, survivent à (...)
Rue du Faubourg-Saint-Denis, les exilés en quête d’un toit
LE SQUARE Alban-Satragne reste le point de (...)
Les communistes hébergent les exilés du 10ème
Depuis le 1er décembre 2003 plusieurs (...)
Les exilés du 10ème arrondissement ont dormi à France Libertés
Depuis leur expulsion d’un parking du (...)
Un marathon des exilés contre les dangers du froid
Le 1er décembre 2003, quelques dizaines (...)
Exilés ici et là-bas, toujours dans la rue
La situation des exilés de la place Carnot à (...)
Un premier décès dû au froid dans le 10ème arrondissement de Paris
Première victime du froid de l’hiver (...)
Ne laissons plus les exilés dormir dehors !
Pétition à signer en ligne, à télécharger et (...)

 
 

Entrez votre recherche dans le formulaire ci-dessus puis validez.
 
  Plan du site / Web map  
  Espace privé  
   
Accueil - Fil d'info - Site réalisé avec SPIP