accueil
  Qui sommes nous ? | Sur l'asile | Maraudes | Exilés mineurs | Presse pays d'exil | Nous contacter | Photos | Archives
  Liens | A Calais | Les exilés sur les routes d'Europe | Adresses utiles à Paris

Accueil du site > Accueil de nuit tournant hiver 2003-2004 > Saint-Hippolyte 18-01-2004 : des élus présents

Saint-Hippolyte 18-01-2004 : des élus présents

Serge Blisko, maire du 13e et Mylène Stambouli, adjointe au maire de Paris sont venus accueillir les exilés à la paroisse St Hippolyte, dimanche 18 janvier 2004.

lundi 19 janvier 2004


La paroisse Saint-Hippolyte a accueilli, pour la deuxième fois, les exilés dans la nuit du 18 au 19 janvier 2004. Son coucous palestinien a manifestement rencontré un franc succès.

Mylène Stambouli, maire adjointe de Paris, et Serge Blisko, maire du XIIIe et député, sont, entre autres élus, venus accueillir les exilés. Ce fut l’occasion de reposer la question de leur situation. A l’occasion d’un petit débat public, il leur a été rappelé qu’on n’attendait pas seulement des élus des mesures humanitaires, mais qu’il était de leur responsabilité d’intervenir sur les causes de l’existence des exilés et des sans-papiers, à savoir la réglementation nationale et européenne.

Mylène Stambouli a insisté sur l’absence de tout dispositif satisfaisant d’accueil des étrangers primo-arrivants. Quant à Serge Bilsko, il a reconnu que l’Europe et la France n’étaient pas à la hauteur de leur réputation d’espaces des droits de l’homme. Il s’est engagé à intervenir auprès du maire de Paris pour que les questions que posent les exilés soient examinées avec davantage d’attention et de réflexion.

Le Collectif de soutien des exilés a observé que, s’il est vrai que la modification de la loi et l’accueil des étrangers relèvent de la compétence de l’Etat, il est toujours possible à des élus - notamment de gauche - de proposer des solutions innovantes voire dissidentes susceptibles de stimuler le débat.

Les exilés ont profité de la circonstance pour rappeler que l’énumération des pays dont ils viennent - Afghanistan, Irak, Iran, etc. - rend à elle seule compte de la légitimité de leur présence en Europe, comme le démontre chaque jour l’actualité.

Serge Blisko a suggéré que, dans le but de convaincre ceux qui veulent rester sourds à cette évidence, on s’efforce de rédiger des fiches individiduelles dans lesquelles les exilés indiqueraient qui ils sont et pourquoi ils ont quitté leur pays. Idée intéressante qu’il reste à mettre en oeuvre

 
 
   
   
  Accueil de nuit tournant pour les exilés
Où ont-ils dormi ? 3-4 décembre 2003 : dans (...)
Appello ad ospitare gli esuli e/o a dormire con loro
Dalla chiusura di Sangatte nel novembre del (...)
Appel à héberger les exilés et/ou à dormir avec eux
Depuis la fermeture de Sangatte en novembre (...)
Le système D des associations de l’humanitaire
LE PLANNING de présence au square Alban-Satragne
Migrants en errance dans le 10ème arrondissement de Paris
Le MRAP, à la suite d’autres associations,
Réveillon du 1er de l’an à l’AGECA
Pour la troisième nuit consécutive, l’AGECA
les exilés du 10e manifesteront pendant la nuit de Noël
Les exilés du Xème arrondissement de Paris (...)
L’illégalité et l’arbitraire dans la République
Aujourd’hui, 24 décembre une délégation (...)
Act Up-Paris héberge les exilés du Xème
Ce soir, Act Up-Paris accueillera dans ses (...)
Des réfugiés accueillis chez les Verts
UNE QUARANTAINE d’Iraniens, Irakiens, (...)
Les Verts ont accueilli les exilés du 10ème arrondissement
Face au refus et à l’incapacité de la (...)
Les exilés de la gare de l’Est à Paris pris au piège de leur rêve d’Occident
PARIS (AFP) - Des dizaines d’exilés, (...)
Des associations réclament un lieu d’accueil pour les migrants sans-logis
PARIS, 15 déc (AFP) - Des associations ont (...)
Conférence de Presse : les exilés toujours à la rue ?
Après quatre jours de repos grâce à leur (...)
Pour une véritable politique d’accueil des exilés
Les exilés qui, depuis des mois, survivent à (...)
Rue du Faubourg-Saint-Denis, les exilés en quête d’un toit
LE SQUARE Alban-Satragne reste le point de (...)
Les communistes hébergent les exilés du 10ème
Depuis le 1er décembre 2003 plusieurs (...)
Les exilés du 10ème arrondissement ont dormi à France Libertés
Depuis leur expulsion d’un parking du (...)
Un marathon des exilés contre les dangers du froid
Le 1er décembre 2003, quelques dizaines (...)
Expulsion d’exilés d’un parking souterrain
Le parking souterrain de l’immeuble sis (...)
Exilés ici et là-bas, toujours dans la rue
La situation des exilés de la place Carnot à (...)
Un premier décès dû au froid dans le 10ème arrondissement de Paris
Première victime du froid de l’hiver (...)
Ne laissons plus les exilés dormir dehors !
Pétition à signer en ligne, à télécharger et (...)

 
 

Entrez votre recherche dans le formulaire ci-dessus puis validez.
 
  Plan du site / Web map  
  Espace privé  
   
Accueil - Fil d'info - Site réalisé avec SPIP