accueil
  Qui sommes nous ? | Sur l'asile | Maraudes | Exilés mineurs | Presse pays d'exil | Nous contacter | Photos | Archives
  Liens | A Calais | Les exilés sur les routes d'Europe | Adresses utiles à Paris

Accueil du site > Accueil de nuit tournant hiver 2003-2004 > Le système D des associations de l'humanitaire

Le système D des associations de l’humanitaire

Article paru dans le Parisien du 20 janvier 2004

mardi 20 janvier 2004


LE PLANNING de présence au square Alban-Satragne a été arrêté pour la semaine. « Pour l’instant, aucun hébergement n’est prévu », a prévenu hier le collectif de soutien aux exilés du X e arrondissement. Pour autant, deux membres de ce groupe se présenteront à l’endroit où les exilés, Kurdes iraniens et irakiens pour la plupart, convergent chaque soir depuis le mois de mars, dans la foulée de la fermeture de Sangatte. De plus en plus à Paris, les associations d’aide aux personnes démunies doivent recourir au système D pour trouver des locaux. S’il est un exemple qui illustre parfaitement la débrouillardise, c’est bien celui du collectif. Depuis six semaines, après avoir été expulsés du parking de la rue d’Enghien (X e ) où ils s’étaient repliés, ces hommes dorment tous les soirs dans un lieu différent.

« Chacun exploite son réseau de contacts comme il peut »

Il est 8 h 30, il y a quelques jours, et si une trentaine d’hommes se sont enfuis dès l’aube, une douzaine ont étiré la nuit de sommeil. Dans la salle paroissiale de l’église Saint-Jean-Baptiste de Belleville (XIX e ), déjà emmitouflés dans leurs anoraks, ils prennent un solide petit déjeuner. « Nous sommes une quinzaine de membres actifs, tous engagés dans une ou plusieurs associations, explique Maura, la correspondante du collectif qui est venue avec eux. Chacun a son réseau de contacts, et les exploite comme il peut. »

En un mois, ils ont ainsi dormi dans les bureaux de France Libertés, la fondation de Danielle Mitterrand. Ils ont aussi rejoint pour quelques nuitées un squat à Montreuil, les bureaux d’Autre Monde, différentes sections d’arrondissement du PCF (X e , XIII e , XVI e , XVIII e , XX e ), dans les bureaux de Médecins du monde, au siège national des Verts, au Centre international de culture populaire, à Act Up Paris, à l’église du Bon-Pasteur, au Gisti, à l’Association pour la gestion d’un centre d’animation culturelle (Ageca), où ils ont passé le réveillon, à la paroisse Saint-Merri, au siège national des Alternatifs, puis à l’église Saint-Jean-Baptiste de Belleville, grâce au Réseau chrétien immigré, qui compte une cinquantaine de paroisses, catholiques ou protestantes, au Mrap.

A la paroisse Saint-Hyppolite, dimanche soir, ils dormaient pour la dernière fois de la semaine au chaud. Mylène Stambouli, adjointe au maire en charge de l’exclusion, et Serge Blisko, maire du XIII e , étaient présents. Quand bien même l’accueil des étrangers relève de la compétence de l’Etat, le collectif leur a demandé de proposer des solutions concrètes et rapides d’hébergement et d’avenir. D’errance en errance, ces exilés-là n’ont pas fini leur long voyage.

Julie Cloris

 
 
   
   
  Accueil de nuit tournant pour les exilés
Où ont-ils dormi ? 3-4 décembre 2003 : dans (...)
Appello ad ospitare gli esuli e/o a dormire con loro
Dalla chiusura di Sangatte nel novembre del (...)
Appel à héberger les exilés et/ou à dormir avec eux
Depuis la fermeture de Sangatte en novembre (...)
Migrants en errance dans le 10ème arrondissement de Paris
Le MRAP, à la suite d’autres associations,
Saint-Hippolyte 18-01-2004 : des élus présents
La paroisse Saint-Hippolyte a accueilli, pour (...)
Réveillon du 1er de l’an à l’AGECA
Pour la troisième nuit consécutive, l’AGECA
les exilés du 10e manifesteront pendant la nuit de Noël
Les exilés du Xème arrondissement de Paris (...)
L’illégalité et l’arbitraire dans la République
Aujourd’hui, 24 décembre une délégation (...)
Act Up-Paris héberge les exilés du Xème
Ce soir, Act Up-Paris accueillera dans ses (...)
Des réfugiés accueillis chez les Verts
UNE QUARANTAINE d’Iraniens, Irakiens, (...)
Les Verts ont accueilli les exilés du 10ème arrondissement
Face au refus et à l’incapacité de la (...)
Les exilés de la gare de l’Est à Paris pris au piège de leur rêve d’Occident
PARIS (AFP) - Des dizaines d’exilés, (...)
Des associations réclament un lieu d’accueil pour les migrants sans-logis
PARIS, 15 déc (AFP) - Des associations ont (...)
Conférence de Presse : les exilés toujours à la rue ?
Après quatre jours de repos grâce à leur (...)
Pour une véritable politique d’accueil des exilés
Les exilés qui, depuis des mois, survivent à (...)
Rue du Faubourg-Saint-Denis, les exilés en quête d’un toit
LE SQUARE Alban-Satragne reste le point de (...)
Les communistes hébergent les exilés du 10ème
Depuis le 1er décembre 2003 plusieurs (...)
Les exilés du 10ème arrondissement ont dormi à France Libertés
Depuis leur expulsion d’un parking du (...)
Un marathon des exilés contre les dangers du froid
Le 1er décembre 2003, quelques dizaines (...)
Expulsion d’exilés d’un parking souterrain
Le parking souterrain de l’immeuble sis (...)
Exilés ici et là-bas, toujours dans la rue
La situation des exilés de la place Carnot à (...)
Un premier décès dû au froid dans le 10ème arrondissement de Paris
Première victime du froid de l’hiver (...)
Ne laissons plus les exilés dormir dehors !
Pétition à signer en ligne, à télécharger et (...)

 
 

Entrez votre recherche dans le formulaire ci-dessus puis validez.
 
  Plan du site / Web map  
  Espace privé  
   
Accueil - Fil d'info - Site réalisé avec SPIP