accueil
  Qui sommes nous ? | Sur l'asile | Maraudes | Exilés mineurs | Presse pays d'exil | Nous contacter | Photos | Archives
  Liens | A Calais | Les exilés sur les routes d'Europe | Adresses utiles à Paris

Accueil du site > Mobilisations autour du Centre de Réception des Etrangers - (...) > A la préfecture de police de Paris, violences et illégalités pour (...)

COMMUNIQUE

A la préfecture de police de Paris, violences et illégalités pour empêcher des demandes d’asile

Le communiqué commun envoyé par le collectif et la Cimade après le rassemblement du 30 janvier devant le centre de réception des étrangers, rue d’Aubervilliers (19e)

dimanche 1er février 2004


Aujourd’hui, la Cimade, le Collectif de soutien des exilés du Xème arrondissement de Paris, des associatifs, des élus et des citoyens se sont rassemblés devant le centre de réception des étrangers de la préfecture de police de Paris. Ils ont pu constater que l’accueil est toujours inhumain : des hommes et des femmes, pressurés contre des barrières, parqués comme des animaux entre les grilles, attendent dans le froid avant d’être renvoyés dans la rue. Ils retenteront leur chance demain et après demain… Sur les 200 prétendants, seule une dizaine ont été reçus par les service de la préfecture de police. La première personne reçue, une ivoirienne accompagnée d’un enfant ayant dormi dans le froid devant le centre, s’est vu refuser sa demande de rendez-vous pour sa mère, comme des centaines d’autres tous les jours. Un référé liberté au tribunal administratif de Paris a été fait sur le champ pour demander l’application du droit.

Les élus présents sur place (sénateurs, députés, conseillers régionaux, conseillers de Paris et d’arrondissement) n’ont pas pu rentrer dans le centre sur ordre du préfet de police.

La France, une nouvelle fois, n’applique ni la convention de Genève sur les réfugiés ni sa propre loi relative à l’asile.

Si chaque jour, une proportion infime de ceux qui se présentent au service de réception des étrangers sont reçus, c’est bien sûr parce que des moyens insuffisants sont affectés à ce service. Ils ne sont pas insuffisant par hasard. Ils le sont parce que la France cherche à écœurer les demandeurs d’asile par une véritable politique de dissuasion.

Au centre de réception des étrangers de la préfecture de Paris, seul un vent glacial est au rendez-vous…

 
 
   
   
  Appel à rassemblement devant le centre de réception des étrangers
Le Collectif de soutien des exilés du Xè (...)
Vendredi 30 janvier : Rassemblement devant le centre de réception des étrangers
La CIMADE et le Collectif de soutien des (...)

 
 

Entrez votre recherche dans le formulaire ci-dessus puis validez.
 
  Plan du site / Web map  
  Espace privé  
   
Accueil - Fil d'info - Site réalisé avec SPIP