accueil
  Qui sommes nous ? | Sur l'asile | Maraudes | Exilés mineurs | Presse pays d'exil | Nous contacter | Photos | Archives
  Liens | A Calais | Les exilés sur les routes d'Europe | Adresses utiles à Paris

Accueil du site > 14. Archives non mises en lignes > Fête de l'Humanité : un espace dédié aux migrations en (...)

Appel aux organisations

Fête de l’Humanité : un espace dédié aux migrations en préparation.

samedi 17 juillet 2004


La Fête de l’Humanité (10, 11, 12 septembre 2004) propose des espaces d’expression communs pour toutes les organisations préoccupées par les politiques migratoires de la France et de l’Europe. C’est une chance qu’il faut mettre à profit ensemble. Cette problématique sera abordée au travers de la campagne pour la ratification de la convention de l’ONU pour les droits des migrants. Un espace de travail commun sera constitué pour toutes les organisations qui voudront s’y associer, et des débats auront lieu sur les principales agoras. Nous vous invitons à vous associer à cette initiative et à participer à la prochaine réunion de préparation le 27 juillet à 18h30, au PCF, Place du Colonel Fabien. Contact pour le collectif : Denis, ddarnand@yahoo.fr

Voici le compte rendu de la première réunion de préparation, à laquelle étaient présent le PCF, le GISTI, la Cimade et le Collectif de soutien des exilés du Xème.

Le but de la réunion est de mettre sur pied un espace organisé autour des thèmes de la migration et de l’asile sur la prochaine Fête de l’Humanité. Cet espace sera constitué à égalité entre toutes les parties prenantes de ce projet, associations, PCF, collectifs etc. L’objectif est de mettre en place un espace de travail commun entre toutes ces organisations, qu’elles disposent ou non d’un stand sur la fête. La constitution de cet espace autour du thème de la migration et de l’asile est une suite aux actions qui ont été menées en Ile de France pendant les européennes, autour de la liste Gauche Populaire et Citoyenne. Il s’agit de donner une visibilité permanente à cette question pendant toute le durée de la Fête, dans une période pendant laquelle elle sera particulièrement présente dans le débat politique (avec notamment la rentrée scolaire et la mise en œuvre de la loi sur la laïcité à l’école).

Pour porter cette question, deux axes ont été choisis :

La constitution d’un espace commun sur ce thème.

Des débats dans différentes agoras sur ce thème.

Il a été décidé, afin de donner une identité commune à ces différentes actions, de les doter d’un fil conducteur, autour duquel s’articuleront l’espace commun et les débats. Le thème retenu est celui de la campagne pour la ratification par la France de la Convention de l’ONU sur les droits des migrants . Cette thématique présente l’intérêt d’être à la charnière plusieurs problématique :

Elle permet de démontrer qu’il existe des outils d’action -y compris au niveau international- face aux politiques migratoire actuelles.

On peut s’appuyer sur ce thème pour mettre en exergue les conséquences de cette non ratification pour les migrants : clandestinité, précarité etc.

Enfin, ce sera bien sûr l’occasion de faire connaître cette campagne à un large public et de soutenir cette action en faveur du droit des migrants.

A la fois en raison des possibilité technique dont nous disposerons, mais aussi afin d’articuler au mieux les différents aspects des actions à entreprendre autour ce thème, il a été décidé d’une part des thèmes de débats qui seront portés sur certaines agoras, d’autre part d’organiser l’espace commun autour de la question de la vie des migrants. Ainsi, il existera une complémentarité entre un lieu d’information, de témoignage, et des espaces de débats, de projets politiques.

Voici les principales caractéristiques des deux axes de travail :

Les débats sur les agoras

Agora de l’Humanité : le thème de débat retenu, pour le plus fréquenté des espaces de débat de la fête est l’Europe des camps, autour du livre de Marie Claire Caloz-Tschopp , accompagnée d’autres intervenants à trouver. Ce débat aura lieu a priori le samedi.

Agora du Conseil National du PCF : ce débat portera sur la Convention de l’ONU sur les droits des migrants. Les intervenants restent à sélectionner ; Patrick Mony souligne la vigueur des campagnes en Italie et en Belgique, où l’on pourra certainement trouver des témoins.

Agora de la Seine Saint-Denis : débat sur le thème des femmes migrantes, avec de nombreuses problématiques à défricher : la prostitution, les discriminations sur les titres de séjour, l’esclavage moderne etc. Là encore les intervenants restent à trouver.

L’espace commun :

Comme cela a déjà été dit, il s’agit ici de mettre sur pied un espace de travail commun pour toutes les parties prenantes de ce mouvement (une tente de 15x20m). Cependant, dans l’objectif d’une articulation cohérente avec le thème conducteur choisi et en coordination avec les débats évoqués, il a été décidé que l’espace commun serait également un lieu tourné sur les conditions de vie des migrants, où les témoignages auraient toute leur place. Ceux-ci peuvent être directs, via des mini débats, mais peuvent aussi être artistiques (théâtre, cinéma, photos, etc.) . Certains thèmes ont déjà été évoqués, comme par exemple celui des métiers des sans papiers. Enfin, il ne faut pas oublier que sur la Fête, un stand n’est visible que s’il est animé : on peut commencer à chercher des groupes de musiques, ou bien relancer l’idée d’animations plus originales, tel que la « loterie de l’asile » par exemple, ou bien « la chaîne humaine contre Schengen ».

Enfin, on peut envisager « d’exporter » ce thème dans d’autres espaces de la Fête, comme l’Espace Cinéma, le Village du monde, ou encore l’Espace protection sociale, qui concerne également les migrants.

 
 
   
   
  Il faut sauver le droit d’asile
« Au commencement de nos mémoires il y eut la (...)
Avis de KO social


 
 

Entrez votre recherche dans le formulaire ci-dessus puis validez.
 
  Plan du site / Web map  
  Espace privé  
   
Accueil - Fil d'info - Site réalisé avec SPIP