accueil
  Qui sommes nous ? | Sur l'asile | Maraudes | Exilés mineurs | Presse pays d'exil | Nous contacter | Photos | Archives
  Liens | A Calais | Les exilés sur les routes d'Europe | Adresses utiles à Paris

Accueil du site > Revue de presse > GB/immigration : critiques sévères contre 3 centres britanniques en (...)

GB/immigration : critiques sévères contre 3 centres britanniques en France

AFP 05.04.06 | 11h30

lundi 10 avril 2006


Le service britannique des prisons a publié un rapport très sévère mercredi sur trois centres gérés par les services britanniques d’immigration en France, à Calais et ses environs (nord-ouest), soulignant qu’un des centres était qualifié de "chenils" par le personnel lui même. Selon Ann Owers, inspecteur en chef des prisons britanniques, les cellules de 4 mètres sur 3 dans lesquelles sont gardés les candidats à l’immigration vers la Grande-Bretagne, au terminal marchandise de Coquelles, sont "totalement inadéquates, et les conditions sanitaires sont insuffisantes pour des personnes qui souvent avaient voyagé jusque là dans des conditions très difficiles, à l’arrière de camions". Les trois centres, au port de Calais et aux terminaux pour marchandises et pour touristes de Coquelles, sont utilisés par les services britanniques de l’immigration pour filtrer les candidats à l’immigration vers le Royaume-Uni. Londres en assure la gestion, via la société privée Group 4 Securicor. Selon le rapport du service britannique des prisons, les cellules du terminal marchandise de Coquelles sont dans un tel état que le personnel en parle comme des "chenils". Ces cellules, qui peuvent contenir jusqu’à six personnes en même temps, femmes, hommes et enfants mélangés, sont seulement équipées d’un trou dans le sol pour faire office de WC. Autre problème, selon ce rapport : le personnel de Group 4 Securicor n’a aucune idée de la législation à appliquer, française ou britannique, en cas de problème avec un immigrant. Selon les chiffres publiés dans ce rapport officiel britannique, les candidats à l’immigration passent en moyenne 7 heures et demi dans les cellules de ces centres, avec un maximum de 12 heures environ. Le centre du port de Calais à lui seul a vu passer 661 immigrés entre mai et juillet 2005, dont 11 enfants.
 
 
   
   
  Cherbourg : les dernières heures du squat des Irakiens
Actualité La Manche Édition du samedi 06 (...)
Libération : Dans la nasse de Cherbourg
Libération http://www.liberation.fr/transversales
Calais : les refuges des clandestins rasés
HIER soir, les clandestins de Calais n’ont
La grande misère de l’après-Sangatte
par Françoise Jeanson et Smaïn Larcher (...)
Ces clandestins au pays d’Ubu
Ils descendent du bus harassés et hagards. (...)
Les nouvelles bêtes humaines
Alors que le gouvernement s’apprête à (...)
Les migrants présents à Calais et dans sa région s’éloignent du centre de la ville et se réfugient dans les forêts alentour
Les migrants présents à Calais et dans sa (...)

 
 

Entrez votre recherche dans le formulaire ci-dessus puis validez.
 
  Plan du site / Web map  
  Espace privé  
   
Accueil - Fil d'info - Site réalisé avec SPIP